Quand j’étais singe

Dimanche 30 janvier 2005 – Vingtième théâtre
Quand j'étais singe est une création d'après "Rapport pour une académie" de Franz Kafka.

Quand j'étais singeRésumé : C'est l'histoire d'un dompteur imprésario, d'une jeune femme amoureuse et surtout d'un singe devenu homme qui nous révèle comment il a été obligé de se transformer en vedette de music-hall.


 
Le texte n'est pas simple, je dirai même qu'il est assez difficile. On retrouve l'austérité désincarnée que l'on prête à Kafka. Il faut suivre très attentivement cette histoire farfelue pour arriver à en comprendre le message, qui demeure d'actualité.
 
Cette figure d'homme singe montre les contradictions de l'homme contemporain et de l'artiste tentés d'être reconnus en se prêtant à toutes les pantomimes sociales, jusqu'à la plus vulgaire, à savoir celle de la starification, mais répugnant à devenir un homme conventionnel ou une bête à profit. A travers ce témoignage d'être dénaturé, on peut se poser aussi la question autrement : comment échapper à la solitude qui fige, sans avoir besoin d'une société de plus en plus voyeuriste qui voudrait nous faire croire que l'on n'existe que lorsqu'on est vu (et bien vu…) ?
 
Cette pièce, singulière et onirique, montre la difficulté de l'homme contemporain à vivre avec son besoin d'intimité et d'exister au milieu d'une société de plus en plus voyeuriste.
 
Un spectacle pas comme les autres. Une mise en scène originale. A voir quand même.

Laisser un commentaire