Mémoires d’une geisha

Mercredi 3 mai 2006
Projet de longue date, Mémoires d'une geisha est l'adaptation du best-seller homonyme d'Arthur Golden, publié en 1997. C'est Steven Spielberg qui acquit en 1998 les droits du roman pour le transposer à l'écran. Mais finalement, ce projet vit le jour sous la direction de Rob Marshall ("Chicago").

Mémoires d'une geishaRésumé : Encore enfant, Chiyo est vendue par sa famille et atterrit dans une maison de Geishas, dirigée par la sévère « Mère ». Elle y fait la connaissance de la fourbe Hatsumomo, diva capricieuse qui ne voit pas d'un bon oeil son arrivée. Objet de toutes les humiliations, elle grandit malgré tout avec l'espoir de devenir une Geisha. Mais les ruses d'Hatsumomo ont raison d'elle et Chiyo se retrouve servante. Jusqu'au jour où, persuadée de ses atouts, une autre Geisha, Mameha, décide de la prendre sous son aile…


Le film met en images avec une grande beauté et une reconstitution de haute qualité cet univers singulier : la cruelle hiérarchie à l'oeuvre dans les maisons spécialisées, les rituels de maquillage et de coiffure, les rivalités entre geishas débutantes et confirmées, mais aussi ce code de déontologie qui donne pour mission de séduire mais sans céder, de divertir tout en restant mystérieuse et inaccessible. Puis, après la guerre, cet univers qui s'écroule, ces déesses qui tombent de leur piédestal, anachroniques dans un monde moderne. La distribution de ce film-fleuve réunit tout ce que le cinéma asiatique compte de stars, à commencer par les superbes Zhang Ziyi (Tigre et dragon) et Gong Li.

Il est difficile de résister à ce récit fleuve et mélodramatique, aux charmes des actrices, à la majesté des drapés des kimonos et la beauté des décors. Malheureseument, Rob Marshall met sa mise en scène classique et sans surprise au service d'un scénario conventionnel.

Laisser un commentaire