Niklos Koda – 07 – Magie blanche

Jeudi 10 août 2006
Magie blanche, tome n°7 de la série "Niklos Koda", constitue la suite et fin du diptyque débuté avec l'album "Magie noire".

Niklos Koda - 07 - Magie blancheRésumé : A Paris, par le seul pouvoir de sa voix, une inconnue a transformé un brave homme en assassin. L'enquête conduit Niklos Koda sur la piste d'un illusionniste dénommé Kandar et aboutit au Caire, dans un festival de magie…

Au Caire, Niklos Koda a été averti par le vieil Ahmad qui l'a initié aux arts mystiques : Kandar n'est pas un simple illusionniste. Depuis longtemps, il se fait assister par Irum, un esprit malfaisant. En faisant de Kandar, la star du festival de magie qu'il a organisé, le prince Fahd compte profiter des pouvoirs d'Irum. La fastueuse réception d'ouverture a rassemblé tout le gotha de la magie, dont l'Anglais Torrens… Pour Torrens, les choses se présentent bien : Mademoielle Zia, la superbe comparse de Kandar, a succombé à son charme. Au cours de leur "nuit d'amour", l'Anglais est cependant épouvanté par un cauchemar…



Magie blanche tient parfaitement les promesses du tome précédent. On replonge immédiatement dans l'intrigue et ses personnages. Les planches, sublimement déssinée par Grenson, sont une véritable invitation à découvrir la ville du Caire. La mise en scène angoissante nous tient en haleine jusqu'au final. Le récit va crescendo pour se terminer comme un duel de western. Le scénario de Dufaux est un des meilleurs qu'il est écrit pour Niklos Koda. Cette histoire est pleine de magie, de vengeance et de rebondissements. Et l'émotion qui ressort de la dernière planche est magnifique. "Magie noire" et Magie blanche forment un diptyque fascinant et passionant. A lire.

Laisser un commentaire