James Bond – 17 – GoldenEye

Dimanche 3 décembre 2006
Cinquième incarnation du célèbre agent 007, après Sean Connery, George Lazenby, Roger Moore et Timothy Dalton, Pierce Brosnan avait déjà été contacté pour tenir le rôle après avoir tourné “Le quatrième protocole”. Mais, retenu par la série “Les enquêtes de Remington Steele”, il avait dû décliner l’offre.

GoldenEyeRésumé : Dans les derniers jours de la guerre froide, James Bond et son collègue et ami Alec Trevelyan s’introduisent dans l’usine soviétique de gaz neurotoxique Arkangel, afin de la détruire. Les deux hommes sont découverts et, au cours d’une violente bagarre, Trevelyan est fait prisonnier et exécuté sous les yeux de Bond par le général soviétique Ourumov. Bond s’enfuit de façon spectaculaire. Il restera obsédé par son échec à sauver son ami.
Neuf ans plus tard, alors que l’Union soviétique est devenue une constellation de nations indépendantes, James Bond rencontre Xenia Onatopp, une superbe créature qui joue au chat et à la souris avec lui. La partie se révèle pleine de charme mais aussi pleine de dangers.
Les suspicions de 007 concernant les sinistres motifs de Xenia sont confirmées quand elle dirige l’incroyable détournement de l’hélicoptère ultra-sophistiqué, Tigre…


Après une longue absence de six années, James Bond revient à l’écran sous les traits de Pierce Brosnan, avec charme et humour. Le scénario est vraiment bien imaginé pour faire entrer James Bond dans cette période d’après guerre froide, où existe une nouvelle donne mondiale. On ne s’ennuie pas une seconde devant la mise en scène très rythmée de Martin Campbell. Le personnage de Sean Bean est très réussi en méchant complexe et assoiffé de vengeance. Mais certaines scènes d’action sont risibles. La cascade du début en avion est parfaitement ridicule. Et les personnages des James Bond Girls sont stéréotypées à outrance. Un bon film à grand spectacle, mais pas le meilleur épisode de la série Bond. Dommage.

Laisser un commentaire