2046

Vendredi 8 décembre 2006
2046 se réfère à la fois à la dernière année où Hong Kong sera définitivement rétrocédée à la Chine mais aussi au numéro de la chambre d'hôtel où se retrouvent les deux protagonistes d'"In the Mood for Love" (2000), déjà interprétés par Tony Leung et Maggie Cheung. Selon le réalisateur Wong Kar-Wai : "Nous avons tous besoin d'un endroit où stocker, voire cacher, souvenirs, pensées, impulsions, espoirs et rêves. Ce sont des aspects de nos vies que nous ne pouvons résoudre ou plutôt sur lesquels nous ne pouvons agir, mais en même temps nous redoutons de nous en délester. Pour certains cet endroit est un lieu réel, pour d'autres un espace mental."

2046Résumé : En 1966, Chow Mo Wan, un journaliste, quitte Singapour à la suite d'une déception amoureuse avec Su Li Zhen, qui l'a quitté pour un autre homme. À Hong Kong, où ont lieu des émeutes, il s'installe dans une chambre d'hôtel et entreprend un roman de science-fiction situé en 2046. A travers l'écriture, Chow se souvient des femmes qui ont traversé son existence solitaire.
Passionnées, cérébrales ou romantiques, elles ont chacune laissé une trace indélébile dans sa mémoire et nourri son imaginaire. L'une d'entre elles revient constamment hanter son souvenir : Su Li Zhen, la seule qu'il ait sans doute aimée. Elle occupait une chambre voisine de la sienne – la 2046…


Un séducteur hanté par un amour perdu. Dans cette fuite en avant et en arrière, le désir physique est montré frontalement, et le film est un enchaînement de portraits féminins très sensuels. 2046 procède d'une addition de moments qui pour beaucoup touchent au sublime, instants volés au temps, impressions suspendues. La mélancolie hante ce sublime musée des passions défuntes, boîte de Pandore des occasions manquées. Wong Kar-wai signe un film virtuose, en écho à "In the mood for love".

Laisser un commentaire