L’aliéniste (Caleb CARR)

Jeudi 4 janvier 2007
New York, 1896, alors que Theodore Roosevelt était chef de la police. Une enquête minutieuse et vraiment artisanale à propos d'un tueur en série. L'aliéniste de Caleb Carr a été récompensé par le Grand Prix de la littérature policière et le Prix Mystère de la Critique en 1996.

L'aliénisteRésumé : New York 1896… Un meurtrier auprès duquel Jack l'Éventreur fait piètre figure sème aux quatre coins du Lower East Side les cadavres d'adolescents atrocement mutilés sans provoquer la moindre réaction des pouvoirs publics…
Révolté par tant d'indifférence, Theodore Roosevelt, alors préfet, fait appel à ses amis John Schuyler Moore, chroniqueur criminel, et Laszlo Kreizler, aliéniste – spécialiste des maladies mentales -, pour élucider cette énigme terrifiante.
Leurs procédés sont révolutionnaires ! En étudiant les crimes, ils pensent pouvoir brosser le portrait psychologique de l'assassin, l'identifier et l'arrêter. Ils ont peu de temps : le meurtrier continue à frapper. Les obstacles se multiplient mais rien ne pourra les arrêter… (Source : POCKET)

"Un monde digne d'Eugène Sue. Avec l'ombre de Sherlock Holmes qui plane, non loin de celle de Jack l'Éventreur. Comme si Conan Doyle avait signé ce scénario teinté de Silence des Agneaux." Jean-Luc Douin – Télérama



Caleb Carr nous replace dans le New York de la fin du XIXème siècle. Il installe une atmosphère glauque et pesante fidèle à l'Amérique de cette époque. L'auteur décrit l'émergence d'un nouveau type d'enquête : l'enquête criminologique. La criminologie demeure en effet une science très récente qui a pour finalité l'étude de la cause des meurtres par le biais de laquelle les chercheurs parviennent, au terme de maintes déductions, à élaborer le profil psychologique du meurtrier. On parle aujourd'hui du métier de "profiler". Ce roman se révèle être un thriller historique passionnant, documenté et très instructif sur les débuts de la psychiatrie, de la criminologie et de la police scientifique. La description des bas quartiers, de la misère, de la guerre des gangs, de la corruption policière et politique à New York est très intéressante. De plus, le profil du tueur est intelligent et Caleb Carr ne cède guère au manichéisme. Une enquête étonnante au suspens impressionnant.

12 réflexions sur « L’aliéniste (Caleb CARR) »

  1. J'ai a-do-ré ce livre, j'ai été passionné par le suspence et la psychologie de ce roman réellement fabuleux. L'enquête est menée de main de maître, ce sérial killer est captivant, du moins tout le côté psychologie qui tourne autour, je me suis régalée, j'ai adoré, adoré, adoré adoré ce livre.

       philaera

  2. J'ai adoré cette histoire psycho-historico-politico-policière. Caleb Carr sait créer des personnages crédibles et attachants et l'histoire de la ville de New-York en toile de fond en fait  plus qu'un simple roman policier. Les difficultés vécues pour l'intégration et l'acceptation des femmes dans le milieu mérite aussi d'être mentionnée. En somme, c'est un policier qui touche a une multitude de faits en relation avec l'époque et le milieu.

    Et puis ce suspense qui nous tient en haleine une grande partie du temps.  Bref c'est un coup de génie ! C'est un must pour quiconque est amateur de romans policiers.

       Friisette

  3. J'ai adoré… comme tout le monde !

    J'ai adoré ce roman policier-historique qui nous en apprend autant sur l'enquête en cours que sur les habitudes policières de l'époque… toutes ces choses qui, pour nous, font partie des choses normales.. comme les empreintes digitales par exemple, étaient, à l'époque des nouveautés pas encore acceptées comme preuve de culpabilité lors des procès… on est encore loin de l'ADN !!!
    C'était vraiment très bon!

       la-grande

  4. "L'Aliéniste"est vraiment un polar à recommander à ceux qui sont lassés de policiers trop classiques.
    Non par le thème abordé mais bien par la manière, enrichissante tant au niveau historique que pour sa densité psychologique.
    Ce roman baigne dans une ambiance noire, dans un contexte social extêmement bien dépeint, et une grande rigueur historique.
    C'est passionnant de voir traité ce type d'intrigue sur le plan psychologique, à une époque où les méthodes telles que le relevé d'empreintes ou les analyses psychologiques étaient décriées et non considérées. Les explications quant à ces nouvelles méthodes sont instructives, les personnages sont tous très bien travaillés, avec une réelle profondeur.
    J'attends la nouvelle production de l'auteur avec impatience.

    Bref, tout cela donne un relief particulier à cette enquête policière.

       nirvana1050

  5. C'est tout simplement passionnant ! Les balbutiements des techniques modernes d'investigation (empreintes digitales par exemple), les déductions pas à pas façon profiler avant l'heure, toute la technique d'une enquête psychologique à laquelle on assiste avec un intérêt croissant.

    Le tout a un accent civilisé, de début de 20° siècle chevaleresque, qui fait passer les descriptions très réalistes et assez gore des cadavres et autres atrocités.

    Ni tout à fait un polar ou un thriller, encore moins un policier classique, l'Aliéniste est avant tout un EXCELLENT roman.

       Cuné

  6. Un très bon roman policier! L'aliéniste n'est pas un livre où le suspense prime, où l'on dévore les pages à grande vitesse. Nous avons plutôt droit à une enquête policière minutieuse dont on suit l'évolution avec grand intérêt. Le portrait psychologique de l'assassin se dresse peu à peu au fur et à mesure que les indices sont découverts. C'est fascinant de constater les méthodes d'enquête utilisées à l'époque, l'étude des maladies mentales était peu développée et fort révolutionnaire. L'aspect historique du bouquin est très intéressant et instructif.

    Un must !

       Cocotte8017

  7. Voilà un roman noir incontournable : sombre comme les ruelles des bas fonds de New York. Ca sent la fumée de cigarette, le mauvais whisky des tripots, l'ancre des machines à écrire des journalistes, la sueur âcre qui accompagne la peur et les délicieuses odeurs des cuisines du grand restaurant où l'équipe d'enquêteurs se réuni pour réfléchir… On devine la corruption, le pouvoir, l'argent, les certitudes arrogantes des "vrais" américains, descendants des pionniers qui oublient bien vite qu'eux aussi sont des enfants de l'immigration… Une belle leçon sur les mécanismes de l'intolérance!
    Comme Cocotte je préviens les fans de Dan Brown que le suspense ne dévore pas les pages : l'enquête suit son cours, avec ses butées, ses avancées miraculeuses et excitantes, ses déceptions quand une piste échoue (comme dans la réalité). L'équipe est attachante, crédible : on a envie de les approcher en vrai…
    La fin laisse une impression d'inachevé, la tension baisse un peu brusquement sans nous accorder l'espoir d'une nouvelle enquête ensemble…. Comme eux, on a un peu du mal à faire surface après une rencontre aussi forte..   
    J'ai été très intriguée par la mise en scène de personnages réels autour de situations fictives…  

    Définitivement un superbe roman, fin et intelligent à conseiller à tous les amateurs de polars : on apprend beaucoup et l'approche très humaine qui est proposée de la psychopathie est remarquable !

       grenouille

  8. J'ai pris tout mon temps pour lire ce livre. Il faut dire que le rythme s'y prête. Avec un langage assez recherché, très début du siècle, on avance, comme l'enquête, pas à pas. Même si le suspens est présent tout au long du roman, j'ai pris mon temps pour savourer la richesse de l'écriture. Côté histoire, on se demande comment, avec les moyens de l'époque, il vont pouvoir démasquer le coupable. C'est très intéressant de voir ces profilers en herbe oeuvrer avec l'aide de techniques d'investigation qui n'en sont qu'à leurs balbutiements. J'ai trouvé que c'était aussi une belle peinture sociale du New-York à la fin du XIXème siècle.
    Ma prochaine lecture : L'ange des ténèbres où les personnages de l'Aliéniste sont réunis pour une nouvelle enquête…

       Muriel13B

  9. J'avais ce livre chez moi depuis pas mal de temps mais je n'étais pas vraiment enthousiaste à l'idée de le lire. Les policiers, c'était pas vraiment mon truc (du moins je le pensais) et comme nombre de critiques comparaient ce livre au film Le Silence des Agneaux….je m'attendais à quelque chose d'hyper sanguinolant!!!  

    Mais ce livre est vraiment passionnant.
    On y découvre un New York du début du siècle très réaliste, dans ses quartiers de débauche notamment. On constate avec tristesse que la prostitution enfantine ne date malheureusement pas d'hier…
    On voit avec amusement l'éveil de nouvelles méthodes scientifiques qui aujourd'hui font partie du quotidien…
    Bref, un livre très instructif.  

    Mais par ailleurs, on est tenu en haleine par une enquête policière menée par un ensemble d'enquêteurs attachants, qui tente (chose incroyable à l'époque) de dresser un portrait physique et psychologique du tueur recherché…sans rien connaître de lui!  

    Les passionnés de psychologie, comme moi, seront servis!!!  

    Autant dire que je regrette de ne pas l'avoir lu plus tôt et que je le conseille vivement à tous…

       pounette

  10. Comme beaucoup, j'ai adoré ce livre.

    C'est un essai pour moi qui ne lis jamais de thriller. J'ai été bluffé par la fluidité avec laquelle Carr retranscrit l'ambiance tantôt glauque, tantôt pleine d'investigation des différents personnages.
    Sur un fond d'enquête policière d'un nouveau genre (en tout cas pour l'époque), les personnages ainsi que le lecteur recherchent à identifier qui peut-être le tueur en série derrière tous ces assassinats d'enfants.
    Les images sont crues, la narration empreinte d'appréhension face à la méthode d'un nouveau genre utilisée et dont l'issue n'est pas assurée.

    Enfin, bref, tout pour dire que c'est un excellent livre à mon goût. Je le recommande vivement.

    Ma note : 4.5/5

       wisewill

  11. Une très agréable surprise! J'ai toujours été fasciné par le profilage de criminels mais on nous parle rarement de la façon dont quelqu'un peut arriver à avoir ce "don". On parle ici des débuts des enquêtes criminelles utilisant la psychologie, la science et l'expérience policière. Les personnages tatonnent, essaient, se trompent, recommencent, bref on assiste impuissant au début de quelque chose de fabuleux. Ce bouquin m'a tenu en haleine du début à la fin et j'ai vraiment aimé la façon dont l'auteur nous amène dans le New York de la fin du XIXè siècle.

    Note: 5/5

       Philcabzi5

  12. A moi d'ajouter ma critique élogieuse !

    L'Aliéniste de Caleb Carr

    L'histoire : New York, 1896. Le corps d'un jeune prostitué travesti d'une douzaine d'année est retrouvé, affreusement mutilé. La police ne s'intéressera pas à ce cas . Qui pourrait bien se soucier d'un jeune prostitué, issu de la classe pauvre et immigrée ? Et de toute façon, comment retrouver un meurtrier qui pourrait n'avoir aucun lien avec ce jeune ? Le Dr Kreizler, aliéniste (spécialiste des maladies mentales) a justement une théorie à ce sujet : En partant d'indices recueillis sur les lieux des crimes et en se servant de techniques inédites (relevé d'empreintes digitales, anthropométrie…) et non reconnues comme scientifiquement valables, il veut dresser un portrait du meurtrier et tenter de comprendre quel genre d'homme pourrait commettre ces crimes. Quelle enfance aurait il pu avoir ? Quels événements ont pu marquer sa vie ? Il veut tenter de répondre à ces questions et remonter ainsi jusqu'au tueur. Aidé du journaliste John Moore (le narrateur), des inspecteurs Lucius et Marcus Isaacson et de Sara Howard, secrétaire particulière du préfet de police Théodore Roosevelt, il lance la traque au serial killer…

    Mon avis : J'ai adoré !! L'ambiance du New York à la fin du 19 eme siècle, si sombre et mystérieuse, est palpable tout le long du livre. Les personnages sont bien travaillés. J'ai surtout aimé me retrouvé dans cette enquête où la psychologie criminelle et les méthodes si courantes de nos jours sont présentées comme expérimentales. J'avais l'impression de suivre un épisode des experts, adapté à l'époque ! Me voici réconcilliée avec le genre policier. A lire !

    Ma note : 5/5

       Adelaye

Laisser un commentaire