Alpha – 07 – Snow white, 30 secondes !

Jeudi 4 janvier 2007
Snow white, 30 secondes ! marque la fin du diptyque débuté avec le tome précédent et intitulé "L'émissaire".

Alpha - 07 - Snow white, 30 secondes !Résumé : Expédiés en Ulster afin d'y libérer l'émissaire du président des Etats-Unis kidnappé dans des circonstances aussi obscures que violentes par un groupe d'extrémistes, Alpha et son commando n'avaient découvert que des cadavres dans le repaire des ravisseurs. Tenu pour responsable de ce massacre, l'efficace agent de la CIA avait été mis à pied par ses supérieurs dès son retour aux USA.

Mais, las d'attendre qu'une enquête administrative établisse son degré de culpabilité dans l'inexplicable fiasco de cette mission en Irlande, il a décidé de faire lui-même toute la lumière sur cette ténébreuse affaire. Pendant ce temps, seuls rescapés de la tuerie, Liam Collins, le leader du groupe extrémiste, et sa fille Eileen transitent par la France et le Canada pour se rendre à un mystérieux rendez-vous. Dans l'ombre, de Washington à Londres, une machine mortelle impliquant les hauts dirigeants américains et britanniques s'est mise en route, téléguidant inexorablement un tueur vers sa cible. Aux jeux des coups tordus et du "qui trompe qui ?", rares sont pourtant les gagnants ! (Source : LE LOMBARD)



Manipulation est le maître mot de cette mission irlandaise. Le héros – comme le lecteur – sent bien qu'il ait manipulé.

Dans son septième tome, Mythic clôt ce diptyque consacré au problème nord-irlandais dans sa globalité, en tenant compte de toutes les parties : les irlandais, les anglais mais aussi les américains. Le travail de recherche sur le sujet a été méticuleux et se ressent au travers des informations fournies dans l'album. Une relecture n'est vraiment pas superflue pour bien appréhender les nombreux protagonistes et leurs implications dans l'intrigue qui s'éclaire. Mythic nous entraîne avec plaisir dans les arcanes de la CIA et des manipulations gouvernementales. Toutes les pièces du puzzle si complexe se mettent en place. Toutefois, il faut s'accrocher pour ne pas s'emmêler les pinceaux.

Cependant, cette richesse et cette densité nuisent un peu à l'évolution du héros dans l'histoire. En effet, la série ne fait pas avancer le caractère du personnage principal. Bien que l'on ait aperçu un peu l'appartement d'Alpha, on ne sait pas grand chose de sa vie personnelle ce qui nuit à l'implication du lecteur dans la lecture de l'album. De même, mis à part Sheena, aucun personnages secondaires ne sont développés dans l'entourage direct d'Alpha. Du coup, il semble subir les évènements plutôt que d'en être acteur.

Ce scénario est de nouveau superbement illustré par le trait réaliste de Jigounov. Les cadrages précis et variés permettent une bonne lecture de l'album. Une mention particulière aux personnages dessinés sous tous les angles et avec une très grande justesse. L'expression des visages permet de mieux appréhender les émotions transmises. Les décors et arrières plans sont présentés avec minutie et le réalisme qui en découle nous transporterait presque sur place.
"L'émissaire" et Snow White, 30 secondes ! forment un excellent diptyque sous fond de thriller politique. Du grand polar !

Laisser un commentaire