Alpha – 08 – Jeux de puissants

Vendredi 5 janvier 2007
Jeux de puissants est la huitième aventure du célèbre agent de la C.I.A. Alpha et marque le début d'un nouveau diptyque, qui se clôturera avec l'album "Scala".

Alpha - 08 - Jeux de puissantsRésumé : Depuis qu'elle a été la cible de violentes critiques lors des événements qui ont secoué les Etats-Unis en 2001, la CIA cherche à redorer son blason et voici que, coup sur coup, l'Agence de renseignements américaine vient de faire échouer plusieurs attentats sur le sol national et à l'étranger…

Dans le Delaware, un agent a déjoué de manière chanceuse un attentat visant le Premier ministre suédois venu inaugurer une exposition. A Paris, une mallette a explosé devant l'ambassade des USA et causé la mort de celui qui la portait, un jeune Arabe sans antécédents judiciaires. Dans les Caraïbes, un agent de la CIA et son informateur, un trafiquant de drogue, ont été tués lors d'une opération commanditée par la DEA, la brigade des stups américaine. Cette "bavure" a contraint à l'exil un des meilleurs tacticiens de l'Agence promis au poste de directeur. Alors qu'elle fonçait sur un bâtiment de l'US Navy amarré dans un port du Maine, une vedette bourrée d'explosifs a pu être neutralisée juste avant l'impact…

Alpha et son équipière Sheena ont relevé d'étranges coïncidences entre ces différents faits. A chaque fois, c'est surtout le département de Harve Lawrence, étoile montante de la CIA, qui bénéficiant d'indicateurs hors pairs, s'est mis en évidence. Mais qui est donc ce personnage singulier, issu d'une famille comptant plusieurs grands commis de l'Etat ? (Source : LE LOMBARD)



Avec Jeux de puissants, Mythic, fidèle à lui-même, nous offre un nouveau premier épisode riche en action, plein de rebondissements et où les pistes se multiplient sans rien dévoiler de l'intrigue finale. Le découpage scénaristique est un peu complexe – à dessein, certains diront déroutant.

Alpha, qui est mis au placard, se voit voler la vedette par une mystérieuse et attirante femme, Scala, qui tout en s'inspirant des clichés archi-rabatus de la tueuse fatale, développe une personalité propre et originale. Néanmoins, les relations entre les agents Alpha et Sheena deviennent de plus en plus intéressantes au fur et à mesure de la série.

Les planches de Jigounov sont soignées, bien découpées, un bon coup de crayon et ces femmes très bien dessinées ; ce nouveau personnage Scala est vraiment réussi ! La couverture de cet album est sublime.

Un vrai bon roman d'espionnage qu'il serait dommage de laisser de côté. Nous attendons l'épisode suivant avec impatience, en espérant que la chute sera à la hauteur du mystère…

Laisser un commentaire