L’illusionniste

Mercredi 17 janvier 2007
L'illusionniste est l'adaptation de la nouvelle écrite par Steven Millhauser, "Eisenheim The Illusionist". Cette oeuvre retrace la vie d'un magicien viennois utilisant sa magie afin de conquérir le coeur de la femme qu'il désire, mais qui est promise à un autre.

L'illusionnisteRésumé : Dans les années 1900, Vienne est une société en pleine mutation, partagée entre tradition et modernité et prête à céder aux plus troubles fantasmes…
C'est sur cette scène mouvante que surgit un jour le charismatique et mystérieux illusionniste Eisenheim. Se targuant de pouvoirs surnaturels, celui-ci présente des tours de magie si brillants que le bon peuple et l'aristocratie lui font chaque soir un triomphe. En peu de temps, l'Illusionniste devient l'homme le plus célèbre de la ville, l'incarnation vivante d'une magie à laquelle personne n'osait plus croire…
Mais la gloire d'Eisenheim est intolérable au Prince héritier Leopold, dont la popularité décroît à mesure que grandit celle de ce showman consommé dont nul n'a jamais su percer les secrets. Rationaliste convaincu, avide de pouvoir, le Prince a une raison supplémentaire de jalouser Eisenheim : ce dernier fut le grand amour de jeunesse de sa fiancée, la belle Sophie von Teschen, qui nourrit encore pour lui de très tendres sentiments. Décidé à écarter ce rival, Leopold charge son homme de confiance, l'inspecteur Uhl, d'enquêter sur l'Illusionniste et de dévoiler ses impostures.
Une partie serrée s'engage entre les deux hommes, aux frontières de la magie et de la raison, de l'amour et de la dévotion, du pouvoir et  de la corruption. Et ses résultats prendront de court tous les protagonistes… (Source : METROPOLITAN FILMEXPORT)



La mise en scène est superbe et très soignée. L'intrigue est bien ficelée et rythmée. L'affrontement entre Edward Norton et le policier qui le poursuit, Paul Giamatti est capivante. Le film baigne dans une atmosphère très spécifique. Un excellent divertissement.

Laisser un commentaire