Le prestige

Jeudi 8 février 2007
Le prestige de Christopher Nolan est l'adaptation du roman homonyme de Christopher Priest. Le romancier raconte dans son oeuvre, la rivalité entre deux magiciens, Alfred Borden et Robert Angier au début du 19ème siècle. Il reçoit le prix World Fantasy Award en 1996 pour son roman.

Le prestigeRésumé : Londres, au début du siècle dernier…
A une époque où la magie fascine le monde, Robert Angier (Hugh Jackman) et Alfred Borden (Christian Bale) sont deux magiciens surdoués, promis dès leur plus jeune âge à un glorieux avenir. Une compétition amicale les oppose d'abord l'un à l'autre, mais l'émulation tourne vite à la jalousie, puis à la haine. Devenus de farouches ennemis, les deux rivaux vont s'efforcer de se détruire l'un l'autre en usant des plus noirs secrets de leur art et des perspectives nouvelles offertes par l'électricité. Cette obsession aura pour leur entourage des conséquences dramatiques… (Source : WARNER BROS)



Le film réussit parfaitement la reconstitution léchée du Londres de l'époque et le portrait psychologique de deux hommes fort différents.

Nolan multiplie les fausses pistes et complexifie à souhait sa narration en usant de flash-backs et d'un curieux carnet de confession. On finit par se perdre un peu dans les méandres d`une intrigue par trop alambiquée : quand arrive l'heure des révélations, on a un peu décroché, et ce malgré les efforts de comédiens habités par leurs personnages.

En bonus, il y a d'excellents personnages secondaires : Michael Caine, en prestidigitateur à la retraite, et David Bowie dans la peau de Nikola Tesla, le génial inventeur.

Ce suspense dans les coulisses de la prestidigitation est doublé d'une réflexion habile sur la perversité de l'illusion spectaculaire. Mais, avec une plus grande linéarité narrative et quelques dizaines de minutes coupées, on aurait davantage apprécié le tour de passe-passe cinématographique de Christopher Nolan.

Laisser un commentaire