La légende du Dragon Rouge

Dimanche 22 avril 2007
Tourné en 1994, La légende du Dragon Rouge marque la troisième collaboration de Jet Li avec le metteur en scène Jing Wong. Les chorégraphies virevoltantes sont signées Corey Yuen, l'un des maîtres en la matière de Hong Kong qui a notamment travaillé sur "L'arme fatale 4", "Roméo doit mourir" et "Le Baiser mortel du dragon".

La légende du Dragon RougeRésumé : En Chine, Kwun, un moine Shaolin désespéré par la mort de sa famille, se révolte contre l'autorité impériale. Avec son jeune fils Ting, qu'il initie aux arts martiaux, il se lance à la recherche des meurtriers.



Les ingrédients restent classiques pour ce genre de production asiatique : des moines shaolin, un super méchant diabolique, quelques traîtres et des combats à 10 méchants contre 1 gentil. Mais la recette est particulièrement réussie et on prend un réel plaisir à regarder ce film.

Jet Li nous éblouit de cascades à couper le souffle et se fait régulièrement voler la vedette par son fils. Le régleur des combats Corey Yuen nous entraîne dans un délire chorégraphique, qui encore aujourd'hui impressionne par sa rapidité et son inventivité.
 
Ce film est une très bonne initiation aux films d'arts martiaux de Hong Kong. Le film est rapide, la violence présente est relativisée par beaucoup d'humour.

La légende Du Dragon Rouge n'est pas vraiment un film de kung-fu, ni même un film de sabre, ce serait plutôt un film fantastique "de lance". Armé de sa pointe mortelle (et extensible), le héros, ivre de vengeance extermine sans pitié ceux qui se mettent en travers de son chemin.

Ce film totalement délirant, et parfois kitsch, assure un spectacle totalement jouissif.

Laisser un commentaire