Silent Hill

Jeudi 10 mai 2007
Silent Hill est l'adaptation du jeu-vidéo homonyme de Konami conçu par le japonais Akira Yamaoka. Sorti en 1999 sur la console Playstation, le jeu a été suivi de trois suites vendues à plus de 4 millions d'exemplaires à travers le monde. Grâce à une ambiance unique privilégiant le psychologique à l'action et à une mise en scène déjà proche du cinéma, le jeu a révolutionné le genre du survival-horror.

Silent HillRésumé : Dans ses crises de somnambulisme de plus en plus fréquentes et dangereuses, la petite Sharon parle d'un endroit mystérieux… Silent Hill !
Bien décidée à comprendre le mal dont souffre sa fille, Rose découvre que Silent Hill pourrait bien être une ville abandonnée en Virginie. Contre l'avis de son mari, elle décide d'emmener l'enfant sur place. Alors qu'elles pénètrent dans cet endroit lugubre, Sharon disparaît. Rose se lance à sa poursuite, mais se rend vite compte que le lieu ne ressemble à rien d'habituel. Noyée dans le brouillard, peuplée d'étranges créatures, régulièrement envahie par des ténèbres qui transforment littéralement tout ce qu'elles touchent, cette dimension va peu à peu livrer ses terrifiants secrets.

Aidée de Cybil, une femme-flic égarée elle aussi dans cet univers lugubre, Rose se lance dans une quête éperdue pour arracher sa fille aux pièges de Silent Hill. D'indices en épreuves, elle va lever le voile sur l'effroyable malédiction qui s'est emparée de la ville depuis trente ans ! (Source : Metropolitan Filmexport)



L'incroyable sophistication des effets spéciaux vient répondre aux exigences d'une mise en scène particulièrement aboutie et efficace. Esthétiquement sophistiquée, et nerveusement bien secouante.

Christophe Gans atteint une épouvante racée, raffinée. L'ambiance est glauque à souhait. Christophe Gans créé une vraie atmosphère en privilégiant le détail et l'esthétique visuelle.

Mais le film est décevant sur le plan de la narration. Confus et verbeux. Dommage !

Laisser un commentaire