The Killer

Jeudi 10 mai 2007
The Killer réussit un doublé aux Honk Kong Film Awards : il fut récompensé pour le meilleur réalisateur (John Woo) et le meilleur montage (Kung Wing Fan). Comme l’a confessé John Woo lui-même, le nom de son personnage, Jeff, fait directement référence au film “Le Samouraï” (1967) de Jean-Pierre Melville, pour qui il éprouvait une profonde admiration.

The KillerRésumé : Tueur professionnel, Jeffrey se voit confier un contrat par l’intermédiaire de son ami Sidney Fung : abattre, dans le Club “Nine”, monsieur Lim, l’un des grands patrons de la mafia de Hong Kong. Au cours de la fusillade, Jeff blesse la chanteuse de l’endroit, Jenny, qui devient aveugle. Bouleversé, il prend la jeune fille sous sa protection et décide d’abandonner le métier. Peu après, il accepte pourtant une dernière mission afin de pouvoir payer une greffe de la cornée à Jenny : tuer Tony Weng, un gros trafiquant de drogue associé de Lim…


Un film incroyablement violent avec une histoire simple mais extrêmement développée. Les thèmes favoris du réalisateur sont ici traités à leurs apogées :  l’amitié, l’honneur et la vengeance…

John Woo mélange romantisme et mélodrame avec une violence sidérante. La mise en scène est dynamique. Les scènes d’action ressemblent à des ballets.

Chow Yun-Fat compose un personnage très convaincant. Le réalisateur mêle au sein d’un même personnage, romantisme et insensibilité, deux traits pourtant incompatibles à la base.

La chanson de Sally Yeh qui parcourt tout le film, est tout simplement magnifique.

Un chef-d’oeuvre du cinéma HK !

Laisser un commentaire