The Host

Mardi 10 juillet 2007
The Host, film fantastique coréen, a été présenté à Cannes en mai 2006 dans le cadre de la Quinzaine des Réalisateurs. Le titre original du film, Gwoemul, signifie simplement monstre en coréen.

The HostRésumé : A Séoul, Park Hee-bong tient un petit snack au bord de la rivière Han où il vit avec les siens. Il y a son fils aîné, l’immature Gang-du, sa fille Nam-joo, une championne malchanceuse de tir à l’arc, et Nam-il, son fils cadet éternellement au chômage. Tous idolâtrent la petite Hyun-seo, la fille unique de Gang-du.
Un jour, un monstre géant et inconnu jusqu’à présent, surgit des profondeurs de la rivière. Quand la créature atteint les berges, elle se met à piétiner et attaquer la foule sauvagement, détruisant tout sur son passage. Le snack démoli, Gang-du tente de s’enfuir avec sa fille, mais il la perd dans la foule paniquée. Quand il l’aperçoit enfin, Hyun-seo est en train de se faire enlever par le monstre qui disparaît, en emportant la fillette au fond de la rivière.
Sans pouvoir compter sur aucune aide, la famille Park décide alors de partir en croisade contre le monstre, pour retrouver Hyun-seo… (Source : site officiel)


Autant satire politique que mélo familial, plaidoyer écologiste ou comédie, The Host raconte une histoire de courage, de survie et d’acharnement.

Ce film oscille entre horreur et burlesque. Il mixe allègrement l’épouvante, la comédie, l’action, la science-fiction, le drame et la satire sociale. Mais, au final, ce film ne fait ni réellement peur, ni vraiment rire. Et les sujets évoqués ne sont pas suffisamment développés. Bof !

Une mention spéciale aux effets spéciaux saisissants : la créature est particulièrement réussie.

Laisser un commentaire