La fille coupée en deux

Mardi 22 août 2007 – Gaumont Champs-Elysées Ambassade
La fille coupée en deux s'inspire d'un fait divers retentissant : l'assassinat du célèbre architecte new-yorkais Stanford White en 1906. Cet homme à (jeunes) femmes a été tué, à l'âge de 52 ans, alors qu'il assistait à à un spectacle. Son meurtrier est Harry Thaw, un playboy millionnaire, qui était l'époux de son ex-maîtresse, Evelyn Nesbit, une jolie mannequin et actrice de music-hall, alors âgée de 22 ans.

La fille coupée en deuxRésumé : Une jeune femme qui veut réussir dans la vie et dont le rayonnement séduit ceux qui l'entourent, s'éprend d'un écrivain prestigieux et pervers, et épouse un jeune milliardaire déséquilibré. (Source : site officiel)



Un écrivain érotomane, les coulisses de la télévision et quelques spécimens gratinés de la bourgeoisie lyonnaise : c'est la recette du dernier film de Chabrol, servi par un casting de haute volée. Tous les ingrédients y sont : peinture au vitriol du milieu bourgeois, meurtres, fausse morale…

A travers une banale histoire de triangle amoureux, Chabrol ménage un suspense coloré d'ironie. Mais cette satire sociale aurait pu être plus mordante.

Au final, un film chabrolien : dense, grave et émouvant.

Laisser un commentaire