Conte d’amour un soir de pluie (NGUYÊN Huy Thiêp)

Un homme, s’il veut se conduire en homme, doit surmonter tant de mensonges et de promesses d’amour… que sa vie risque d’être brisée.

C’est par le feu qu’on mesure la valeur de l’or. Par l’or qu’on mesure celle de la femme. Par la femme qu’on mesure celle de l’homme. Et c’est en mettant l’homme à l’épreuve qu’on arrive à distinguer le saint du démon. Malheureusement, ce sont tous des démons. Les saints sont rarissimes…
(N’est ce pas beau la vie ? – nouvelle dans Conte d’amour d’un soir de pluie)

Conte d’amour un soir de pluie

Dans les huit nouvelles de ce recueil, Nguyên Huy Thiêp a le talent de décrire les gens simples dans leur vie quotidienne avec une lucidité déconcertante. Il montre leur force de vivre dans un milieu hostile avec “une voix pleine, sans cesse sur le point de briser telle une eau dans un récipient trop étroit, une voix d’où les mots tombent comme du miel”.

Vous l’avez compris, Nguyên Huy Thiêp est un conteur mais aussi un poète qui vit avec son époque sans pour autant l’enjoliver. Alchimiste d’une réalité difficile et d’une quête spirituelle qui sert d’exutoire, il ne verse pas pour autant dans le militantisme. Son engagement se limite à cet aveu : “L’écrivain ne peut pas sauver le monde mais peut en soulager, tant soit peu, les souffrances”.

Il essaime des poèmes de son cru au fil des nouvelles avec un franc succès. J’ai été charmée et je vais certainement succomber une nouvelle fois au moins, au velouté de sa plume.

Une très belle découverte !

Laisser un commentaire