Tê’t Trung Thu (Fête de la mi-automne)

La Fête de la mi-automne (ou Festival de la mi-automne) (chinois traditionnel : 中秋節 ; chinois simplifié : 中秋节 ; pinyin : Zhōngqīujíe ; au Vietnam : Tết Trung Thu ; au Japon : Tsukimi), est célébrée le soir du 15e jour du huitième mois lunaire, qui est toujours une nuit de pleine lune, Ce jour-là, la pleine lune est la plus ronde et la plus lumineuse de l'année, ce qui symbolise l'unité de la famille et le rassemblement. On s'accorde en général pour y voir la synthèse d'un ancien culte lunaire et d'une fête agricole, célébration des récoltes de l'année accompagnée d'un festin. C'est l'anniversaire du Dieu du Sol, le « fonctionnaire divin » local, et les paysans en profitent pour solliciter sa bienveillance pour l'année à venir

Le Têt Trung thu – La fête des enfants vietnamiens
Le 25 sept 2007

A l'origine, la mi-automne ou Trung thu, en vietnamien, était une fête agricole et astrologique. Elle est célébrée depuis longtemps, dans plusieurs pays rizicoles d'Asie comme la Chine, la Corée du Sud, le Japon et le Vietnam.

Selon les Vietnamiens anciens, l'automne est la saison où prédomine le principe femelle de la lune, par opposition au printemps où c'est le soleil, principe mâle, qui domine. Pendant cette saison, le ciel est clair et l'air est pur. Les paysans, conformément à leurs croyances, examinent alors la lune pour savoir si la moisson sera bonne ou non :

  • une lune brillante indique une bonne récolte.
  • Si son éclat est jaune, les vers donneront beaucoup de soie ; la paix et le bonheur profiteront à tous.
  • Si l'éclat de la lune est vert, c'est alors un signe de famine.
  • Mais si des trainées noires dissimulent en partie la lune, alors c'est une annonce de guerre.

De nos jours, la Fête de la mi-automne est devenue essentiellement la fête des enfants, mais les adultes participent aussi aux festivités. A l'approche de la fête, toute la famille prépare des gateaux et des jouets. Les femmes montrent leur savoir-faire en préparant des Banh deo (pain de riz gluant farcis en forme de disque lunaire)

 

et des Banh nuong (gâteaux cuits au four diversement farcis).

Les filles sculptent des animaux à partir de fruits comme les caramboles, les pamplemousses, les kakis, les bananes… Les hommes fabriquent des jouets ingénieux comme des Den keo quan (lanterne aux ombres chinois), des Den ong sao (lanterne en forme d'étoile), et des masques en formes d'animaux.

Le 15e soir du huitième mois lunaire (soit, pour cette année, le 11 septembre 2003), les enfants masqués portant des lanternes et des jouets font le tour du Mam co trung thu (table des victuailles), placé au milieu de la cours de la maison. Ils chantent et font une parade de lanternes et participent aux danses à la licorne aux sons des tambourins. Les adultes, eux, mangent des gâteaux Banh trung thu en buvant du thé.


Dans les grandes villes du Vietnam, le Trung thu est l'occasion pour organiser des foires de jouets, des spectacles artistiques pour les enfants et des activités de charité en faveur des enfants des familles en difficulté.

Et moi, j'ai aussi un bouquin et les "banh tro" ((gâteau de cendre). C'est un gâteau préparé avec du riz gluant, trempé dans l'eau de cendre. Il a une belle couleur jaune ambré, mais il a la fadeur de la chaux. ) comme cadeaux pour cette fête. Miam Miam en lisant, c'est chouette!!!
   

 

Et cadeau pour la vraie petite Camille est le parc zoologique de Vincennes. Super motivée, Camille, en voyant les animaux sous la pluie 😉

Trop grand le girafe!

Et oui, aurevoir le girafe

                                                                                             Grande sourire

Laisser un commentaire