Cellulaire (Stephen KING)

Mercredi 13 février 2008
Cellulaire est un roman de Stephen King paru en 2006 dont le titre original est "Cell".

CellulaireRésumé : Si votre portable sonne, surtout ne répondez plus.
L'enfer est au bout de la ligne.

Stephen King vit dans le Maine avec sa femme, la romancière Tabitha King. Il ne possède pas de téléphone portable. (Source : Le Livre de Poche)



Le slogan qui accompagne le dernier roman de King ne ment pas, mais ne dit pas la vérité. Oui, il s'agit bien d'un enfer lié au portable, mais ce n'est pas une histoire de suspense terrifique habituelle. Cellulaire est un roman de SF qui n'est

pas sans rappeler certains classiques paranoïaques inspirés par la guerre froide et les menaces nucléaires. L'idée de départ semble mince : un signal passant par les portables rend fous et sanguinaires dans l'instant ceux qui s'en servent. Les premières pages ouvrent sur une fin du monde très gore.

Nous retrouvons ici les combines habituelles de King pour faire basculer la vie quotidienne paisible en un véritable et crédible enfer : une utilisation des paranoïas de l'époque nourrie de détails de la vie quotidienne, d'actualités culturelles ou politiques les plus récentes, agrémenté d'un peu de bluff habile et de baratin informatique, de circonstance, crédible. L'ouvrage va suivre un groupe de survivants qui essaient de s'en tirer et de comprendre leur situation.
 
Cellulaire n'est pas une oeuvre majeure de Stephen King (comme pouvait être l'être "Simetierre", "Ca" ou encore "Le Fléau") ni même un roman aussi palpitant que "Dreamcatcher", mais reste tout de même un bon récit de terreur et d'aventures apocalyptique, présentant de sympathiques protagonistes, très attachants et luttant courageusement pour leur survie. Ce roman comporte également quelques passages vraiment excellents et angoissants à souhait, comme ceux se déroulant dans les heures qui suivent l'impulsion, ainsi que ceux où l'on nous révèle ce qui se passe dans le stade en pleine nuit avec les zombies, près de l'académie…

Cellulaire propose une marche des morts-vivants modernisée. C'est un redoutable roman d'horreur, simple et efficace, même si l'on reste un peu sur sa faim lorsque l'on ferme l'ouvrage. La lecture y est agréable, plaisante et les passages crus et sanguinolents feront frémir d'enthousiasme les amateurs du genre.

Note : 4/5

Laisser un commentaire