Un jour sur Terre

Samedi 19 avril 2008
Saisir ce Jour sur Terre a demandé des moyens considérables : un budget, record pour un documentaire, de 47 millions de dollars a permis de répartir 40 équipes de tournages sur 200 lieux différents dans 21 pays pendant cinq ans (dont deux ans de tournage de novembre 2004 à juin 2006).

Un jour sur TerreTitre original : Earth

Résumé : 5 ans de tournage auront été nécessaires à Alastair Fothergill et à son équipe pour réalise UN JOUR SUR TERRE : périple spectaculaire à travers les saisons, ce film d’une durée de 90 minutes nous transportera de l’océan Arctique au printemps à l’Antarctique en plein hiver. Les toutes dernières technologies en matière de prise de vue en haute définition ont permis de tourner des images d’une beauté à couper le souffle et de mettre en valeur la vie qui palpite et bouillonne à chaque instant, sur le moindre centimètre carré de notre planète. (Source : site officiel)



Le film est bien évidemment trop court, trop elliptique pour ceux qui préfèrent les fauves aux oiseaux de paradis, trop bavard pour ceux qui se contenteraient des images sans commentaires explicatifs… Surtout que le texte lu par la chanteuse Anggun est loin d’être passionnant.

Il n’empêche que la nature n’a jamais été filmée de cette manière, grâce notamment à la technologie numérique, et le tout sans aucune image de synthèse. Le résultat est bluffant. Chaque plan est plus spectaculaire que le précédent, d’une beauté presque irréelle.

Ce documentaire monumental montre l’impact du réchauffement climatique sur les animaux de notre planète. Parfois dur mais jamais cruel, le film souligne une terrible évidence écologique sans assommer le spectateur de messages culpabilisants.

Une célébration de la vie à découvrir impérativement.

Laisser un commentaire