Le Premier cri

Samedi 24 mai 2008
Avec Le Premier cri, le réalisateur Gilles de Maistre a souhaité effectuer un véritable “tour du monde des naissances” pour montrer au public comment était vécu ce moment universel aux quatre coins du monde. Il est ainsi parti filmer des naissances aux Etats-Unis, au Mexique, au Brésil, en France, au Niger, en Tanzanie, en Inde, au Vietnam, au Japon et en Russie sibérienne.

Le Premier criRésumé : Dans un intervalle de 48 h sur la terre, le destin de plusieurs personnages réels se croise dans un moment unique et universel : la mise au monde d’un enfant.
C’est l’éblouissante histoire vraie du tout premier cri de la vie. Tous nous l’avons vécue. Elle se répète 364 501 fois par jour sur tous les continents. C’est l’histoire de notre venue au monde. Contraste des terres, contraste des peuples, contraste des cultures pour le plus beau et le plus insolite des voyage. La naissance sur grand écran. (Source : site officiel)



Selon une légende talmudique, lorsqu’un enfant naît, il possède encore le savoir ultime de ses vies antérieures.

C’est alors qu’un ange apparaît et lui enjoint de tenir ce savoir secret.

L’ange pose son doigt sur la lèvre de l’enfant et à cet instant précis, le bébé oublie tout pour entrer dans la vie.

Du geste de l’ange, il reste une trace : le petit creux qui dessine un fossé entre notre lèvre supérieure et la base de notre nez…

Alors seulement, il peut pousser son premier cri.



Les scènes de ce documentaire sont répétitives. Les personnages du film sont privées d’individualité. Le résultat, qui aurait dû ou pu nous donner du grain à moudre, n’est qu’illustratif.

Au final, les paysages sont magnifiques, les scènes d’accouchement assez émouvantes… Et c’est tout !

Laisser un commentaire