Au bout de la nuit

Dimanche 29 juin 2008 – Pathé Quai d’Ivry
Au bout de la nuit s’inspire d’un scénario écrit par le maître du polar James Ellroy. Comme dans son précédent travail sur des films tels que Training Day, Bad Times et S.W.A.T. unité d’élite, David Ayer exploite de nouveau les thèmes de la complexité du maintien de l’ordre, du pouvoir et de la corruption. “Donner à quelqu’un la possibilité de prendre une vie humaine est un pouvoir incroyable, qui n’est pas sans conséquences psychologiques”, explique David Ayer. “David Ayer et James Ellroy partagent le même amour de la ville dans toute sa beauté et sa laideur. David a la même fascination pour Los Angeles et la culture tribale de sa police qu’Ellroy”, commente le producteur Erwin Stoff.

Au bout de la nuitTitre original : Street Kings

Résumé : Pour le célèbre romancier James Ellroy, les extérieurs ensoleillés de Los Angeles ne répandront jamais assez de lumière pour illuminer leurs parts les plus sombres. Dans la Cité des Anges, les codes moraux conçus pour gouverner sont durs à maintenir – plus particulièrement par des hommes déterminés à nous nuire et nous protéger.
Avec AU BOUT DE LA NUIT, David Ayer, natif de Los Angeles, entraîne sa caméra dans des rues qu’on ne trouve pas sur les cartes postales, mais dans une ville de contradictions et aux destins souvent tragiques.
Keanu Reeves interprète Tom Ludlow, un policier vétéran du LAPD qui mène une existence difficile suite à la mort de femme. Lorsque des preuves accablantes l’impliquent dans l’exécution d’un collègue policier, il est obligé de se soulever contre les valeurs et la culture policière qu’il a défendu toute sa carrière, ce qui le mènera à douter des loyautés de tout son entourage.
Forest Whitaker (Oscarisé) joue le Capitaine Jack Wender, supérieur et mentor de Ludlow.
Le scénario est basé sur une idée originale de James Ellroy. (Source : site officiel)



Ce thriller urbain et nocturne est efficace et haletant. L’intrigue, au lieu de se dénouer progressivement, s’emmêle à chaque tour de roue. Il décortique la corruption de la police de LA. 

Un polar noir, bien ficelé, avec du suspense et une bonne distribution.

Laisser un commentaire