Le Festin Chinois

Jeudi 24 juillet 2008
Le Festin Chinois est un film hongkongais réalisé par Tsui Hark, sorti en 1995. Ce film est une ode à la cuisine chinoise.

Le Festin ChinoisTitre original : Jin yu man tang

Résumé : Au lieu de suivre la voie qui semble le prédestiner à devenir un caïd de la pègre, Sun souhaite émigrer au Canada et décide de se faire passer pour un grand chef cuisinier. Son tour de passe-passe au concours est vite découvert et Sun est disqualifié. Recommandé par un mystérieux jeune homme du nom de Bo, il obtient un job de larbin dans un restaurant réputé de la ville et fait connaissance avec la fille de son patron. Un jour, un chef cuisinier aussi puissant qu’impitoyable lance un défi au patron de Sun : gagner une grande compétition culinaire ou céder son restaurant…



Comédie culinaire, Le Festin Chinois et s’apparente à un film de kung-fu dont les affrontements se dérouleraient devant le fourneau. Véritable hommage à la gastronomie chinoise, le film nous présente une collection de plats bigrement appétissants dont il parvient presque à rendre la saveur grâce au simple pouvoir des images. Les scènes de cuisine sont filmées et montées comme des combats et démonstrations martiaux, avec notamment une mise en valeur des mouvements. Bien entendu la gestuelle des chefs et le maniement des ustensiles, qui évoque celui des armes dans les films de kung-fu, sont totalement exagérés et confèrent à ces scènes un grand dynamisme mais aussi une dimension très humoristique, pour notre plus grand plaisir.

L’émotion est elle aussi au rendez-vous à travers les retrouvailles du couple formé par un ancien chef cuisinier et sa femme qui l’avait quitté quelques années auparavant. Enfin, la relation entre la jeune fille et son père se révèle touchante, le thème du décalage générationnel étant par ailleurs abordé avec humour.

Malgré les nombreuses scènes loufoques qui ponctuent un film dont la trame reste par ailleurs cohérente et fort bien menée, Le Festin Chinois est un film délicieusement délirant, animé par une énergie tout simplement exaltante. Tsui Hark prouve une fois de plus sa capacité à se renouveler et à exploiter les genres de manière inédite.

Laisser un commentaire