Bangkok Dangerous

Jeudi 28 août 2008
Peut-on se racheter du mal que l’on a fait ?

Bangkok DangerousRésumé : Kong, un tueur professionnel sourd et muet, erre dans les bas quartiers de Bangkok. Il commet froidement ses actes sinistres, comme s’il avait une revanche à prendre sur le monde. L’occasion de sa transformation et de sa rédemption se présente sous les traits d’une jeune femme capable de lui procurer la tendresse et la chaleur qu’il n’a jamais connues. Cela pourrait le sauver, si la vie ne le tue pas avant.



Ce film hyper stylisé, trés colorée avec le Bangkok by night, les flash-back sur le passé de Kong, les ralentis, les répétitions de scènes nous fait tourner la tête.

Le film est quasiment dépourvu de dialogues afin de faire ressentir l’handicap du protagoniste (sourd et muet), enfermé dans une folie meurtrière incontrôlable, et son incapacité à communiquer avec les autres. Cette sensation est renforcée par une mise en scène novatrice qui mise essentiellement sur les perceptions visuelles et auditives.

Bien que le scénario tienne sur un bout de papier, une banale histoire de rédemption, le film reste intéressant de par sa mise en scène mais aussi de par l’histoire romantique qui permet à Kong d’oublier un temps son travail de tueur à gage.

Ce mélange de polar dur sur fond de réalisme social et de romance, intégré à un développement profondément bouddhiste, en fait un film à part. A découvrir.

Laisser un commentaire