Mon petit RGO

Derrière cette abréviation se cachent les désagréments des premiers mois de ma vie. {#Triste}

Explications

L’oesophage, long tube musculaire, permet d’acheminer les aliments de la bouche vers l’estomac. A la jonction de l’estomac et l’oesophage, un sphincter, appelé le cardia, s’ouvre à l’arrivée du bol alimentaire puis se ferme.

Parfois, il y a un dysfonctionnement de ce “clapet” et le contenu gastrique acide peut remonter dans l’oesophage. On parle alors de Reflux Gastro-Oesophagien.

Un problème fréquent

Environ 25 à 40 % des enfants connaîtraient des problèmes de régurgitations, des renvois de petites quantités de lait (toujours caillé en raison de l’acidité gastrique). Ce reflux gastro-oesophagien inquiète souvent les parents. L’enfant est pris de crises de larmes, refuse de manger et son poids stagne. Il constituerait d’ailleurs le 2ème motif de consultation en pédiatrie pour les bébés.

Ces régurgitations disparaissant généralement à l’âge de la marche.

Des gestes simples

Dans la très grande majorité des cas, ces reflux ne portent pas à conséquence et peuvent être diminués par des mesures simples. Il faut veiller à donner le biberon ou la tétée dans un environnement calme et une atmosphère non tabagique. Après les repas, il faut garder le nourrisson un moment à demi-assis ou le porter sur l’épaule, allongé sur le ventre. La meilleure position anti-reflux est de maintenir bébé allongé à 30-40° pendant sa digestion.

Rejoindre la conversation

2 commentaires

Laisser un commentaire