The Broken

Mardi 28 juillet 2009
Note d’intention : …The Broken a été conçu pour un maximum d’impact. Il joue sur le possible, la suggestion et l’imagination qui hantent souvent notre esprit conscient ou inconscient…

The BrokenRésumé : Gina McVey assiste avec sa famille au dîner d’anniversaire de son père lorsqu’un miroir se décroche du mur et se fracasse sur le sol. Lorsque Gina évoque les sept ans de malheur promis par la superstition, personne ne rit…
Le lendemain, dans une rue de Londres, Gina s’aperçoit au volant de sa propre voiture. Stupéfaite, elle suit cette étrange apparition jusqu’à son appartement…
Le même jour, Gina est victime d’un violent accident de la circulation qui l’empêche de se souvenir avec exactitude de ce qui s’est passé un peu plus tôt dans la journée…
Peu à peu, elle va alors rassembler les pièces du puzzle, et découvrir ce qu’elle n’aurait jamais pu imaginer…



Le réalisateur a un vrai sens de l’image. Ses cadres sont carrés, sa lumière toujours très travaillée. Son sens visuel donne lieu à des “peintures filmées”

Atmosphère troublante, esthétique glacée et rythme contemplatif, font oublier le manque d’originalité du scénario.

La lenteur de récit devient pachydermique dans ses effets (en répétant les mêmes flash-back jusqu’à dix fois), jamais électrocutée par de rares éclats de violence.

Pourtant il y a là tous les ingrédients d’un excellent film fantastique, à la plastique irréprochable mais la révélation finale n’évite pas de tomber dans l’exercice de style.

Une très dispensable série B.

Laisser un commentaire