29 mars 2010 : 17 mois

     Poids de Julie : 9,9   kg.

     Taille de Julie : 82 cm

Dernier blog avant de rentrer au Vietnam, avant de passer des vacances pour 5 semaines,. Quand même il faut travailler un peu avant de se reposer. En plus, ça promet que le blog de mes 18 mois, (1 an et demi) va être en retard. Ce mois ci, comme maman travaille, elle n’a plus beaucoup de temps pour s’en occuper de moi, donc, je décide … de tomber malade. Oui, après une nuit chez mes grands parents, je rentre avec une otite. Tellement fiévreuse que le lundi, la directrice de la halte a appelé maman pour qu’elle rentre me récupérer. Puis pour s’enchainer à la joie, je rattrape une varicelle. Même si que c’est une petite avec une dizaine de boutons, (2 sur le visage, 2 sur chaque cuisse, 2 sur le bras gauche, 2 sous la fesse et un au dos), je dois rester à la maison aussi. Donc, une course totale pour parents, prendre des congés que papa appelle EM (enfants malades) puis de rester à la maison le vendredi pour profiter maman. Puis la course pour faire la cuisine, le diner pour les grands parents qui doivent me garder, faut aller chercher les médicaments, faut faire plus de toilettes le matin t le soir avec le septivon et le biceptine… Bref, plein de choses pour ne pas s’en lasser dans la vie. Et puis, avant de partir, il faut faire aussi le contrôle de ma jambe, super, j’ai deux jambes super arquées. Il faut faire attention quand je m’assois, pas sur les genoux pendant 2 ans !!!

 

Ça suffit de se plaindre. Un peu de choses rigolotes. Maintenant, j’essaie de danser à la mode de papa, 1,2, 1,2, 1 pied gauche en haut, 1 pied droit en haut et ainsi de suite.  Et je danse en même temps de boire, et bup, je case ma figure avec le biberon ;-). Je commence à manger toute seule, surtout mes desserts, mes yaourts, et les fruits, je mange comme les grands, sans décortiquer.

Maintenant, ma pyramide en cube, je sais faire toute seule aussi, sans tromper l’ordre des grands et des petits. J’arrive aussi à mettre la forme du « cœur » dans son trou prévu dans le jeu d’encastrement. J’adore maintenant à me grimper partout, surtout sur mon lit à barreaux. Puis, je ne sais pas descendre. Devine ce que je fais en suite ? Je … pleure pour appeler de l’aide !!!

Pour mes victoires, j’ai réussi à faire égarer mon doudou, d’autant plus que maintenant je le réclame toujours en disant « nounou ». On se demande si je dis nounours ou nounou pour ma nourrice ? Par contre, je dis très clairement et distinctement « gâteau » aussi. Les vacances arrivent, prions pour qu’il se passe bien la bas, que je ne rattrape rien comme des cochonneries maladies. Je compte à l’envers : J-5 avec maman et J-19 pour papa. Courage papa !!!!

Laisser un commentaire