Fondation (Isaac ASIMOV)

Fondation est un roman de science-fiction rédigé par Isaac Asimov et composé de cinq nouvelles qui furent publiées ensemble dans un livre pour la première fois en 1951. Il fait partie du Cycle de Fondation, qui a reçu, en 1966, le prix Hugo de « la meilleure série de science-fiction de tous les temps ». Bien qu’il constitue aujourd’hui le troisième épisode chronologique de ce cycle, il est le premier à avoir été écrit et peut donc être lu indépendamment.

Fondation

Fondation

L’histoire se passe dans un futur où la terre a été complètement oubliée. On se trouve sous l’empire galactique et Hari Seldon, savant psychohistorien, prédit sa fin ainsi qu’une période de chaos longue de plusieurs milliers d’années. Il prévoit alors un plan. Ce plan devrait permettre de redonner vie à l’empire sous 1000 ans « seulement ». Est-ce que ce plan va fonctionner ? Tout peut être prévu grâce aux calculs statistiques du savant ?

Nous suivons alors les pérégrinations de Fondation, savourant les crises auxquelles elle est confrontée, nous demandant comment elle parviendra à redresser la barre. Car le suspense réside bien là : Hari Seldon a-t-il tout prévu ? Les problèmes, les solutions, et cela sur plusieurs décennies ? Si un seul de ces calculs s’avère faux, ses successeurs ne pourront sauver l’Empire… Les questions orbitent alors autour de cette intrigue, jusqu’à nous tenir parfaitement en haleine : Asimov nous narre avec talent une aventure subtile, cohérente mais surtout prenante. Toute l’histoire respire le concret, on a l’impression que c’est possible.

Certes le style d’Asimov est assez sec. Les protagonistes changent d’une nouvelle à l’autre, il est difficile de s’y attacher. Mais l’intrigue ne s’essouffle jamais et l’on va de rebondissement en rebondissement en découvrant peu à peu le plan pharaonique mis en place par Hari Seldon. Ce roman est beaucoup plus basé sur la sociologie et l’attitude des hommes face aux crises que sur des thèmes plus proches de la SF comme l’avancée technologique, les voyages spatiaux ou encore le virtuel. Au final, ce classique de la science-fiction n’a pas pris une ride.

A travers un roman de science-fiction, l’auteur nous propose ici une intéressante réflexion sur la genèse des civilisations avec leur croissance et leur chute inévitable. Il parvient à nous montrer quels sont les pouvoirs en jeu et la stratégie à adopter pour les employer au mieux. Ici pas d’arme futuriste, pas de rayon laser, ni de créatures mystérieuses, juste des hommes avec des comportements d’homme dans un empire regroupant des millions de mondes. Les armes dans ce roman sont la technologie, la religion et le commerce. Il est intéressant de voir comment l’équilibre
peut être précaire et le pouvoir temporaire.

Ce roman pose aussi la question du libre arbitre et aborde de nombreux thèmes : la religion (avec l’embrigadement des esprits par les dogmes, le totalitarisme ecclésiastique…), l’économie (avec l’opposition entre mœurs sociales et visées libérales, l’imposition de nos modes économiques aux sociétés…), la politique… Autant vous le dire, si la lecture ne vous phagocytera pas l’esprit, les thèmes inhérents, eux, prêteront à une profonde réflexion.

Fondation est un chef d’œuvre absolu à connaître absolument pour tout fan de SF qui se respecte. Il s’agit de plus d’une œuvre facile d’accès pour tous les lecteurs qui se sentent rebutés au départ par la littérature de science-fiction. A lire et relire sans hésitation…

Laisser un commentaire