Mardi 8 mai 2007
"L'Histoire du chevalier Des Grieux et de Manon Lescaut"
, aujourd'hui plus communément appelé Manon Lescaut, est un roman de l'abbé Prévost faisant partie des "Mémoires et Aventures d'un homme de qualité qui s'est retiré du monde" (7 volumes, rédigés de 1728 à 1731). Le livre étant jugé scandaleux à deux reprises (1733 et 1735), saisi et condamné à être brûlé, l'auteur publie séparément en 1753, une nouvelle édition de Manon Lescaut revue, corrigée et augmentée.

Manon LescautRésumé : Alors qu'à dix-sept ans, il s'apprête à quitter Amiens où il achève ses études de philosophie, des Grieux voit arriver le coche d'Arras. Une jeune fille en descend, si charmante qu'il s'avance vers elle pour l'interroger : ses parents l'envoient pour être religieuse, et elle sait qu'elle va être malheureuse. Décidé à l'arracher à la tyrannie de ses parents, il la loge dans une hôtellerie dont le maître lui est dévoué et le lendemain, à la pointe du jour, tous les deux partent pour Paris.
Lorsqu'elle s'est tragiquement achevée, des Grieux fait le récit de sa tumultueuse liaison avec Manon au marquis de Renoncour qui la rapporte dans ses Mémoires que Prévost fait paraître au mois de mai 1731. C'est ainsi la voix même du chevalier que nous entendons, c'est l'émotion qu'il éprouve à raconter et à revivre ce qu'il a vécu qui nous touche – et sa parole fait entendre des accents si vrais que l'on a pu croire que Manon et des Grieux avaient véritablement existé, ou que l'abbé Prévost transposait un moment de sa propre vie. Mais le réalisme poignant de ce récit traversé de souffrances, de cette histoire où le plaisir se vit, s'achète, et conduit à la mort, n'est redevable qu'à l'art éblouissant de l'auteur. (Source : Le Livre de Poche)



Manon Lescaut a été écrit au XVIIIème siècle mais garde tout son intérêt. Ce roman montre la force que possède la passion, jusqu'où elle peut nous mener.

"Je ne suis pas étonné que ce roman, dont le héros est un fripon et l'héroïne une catin […] plaise, parce que toutes les mauvaises actions du héros […] ont pour motif l'amour, qui est toujours un motif noble, quoique la conduite soit basse." (Montesquieu – Mémoires)

   Note : 3,5/5

P.S. : Ce roman a fait l'objet de nombreuses adaptations cinématographiques et télévisuelles et il a donné lieu à deux opéras par Jules Massenet et Giacomo Puccini.