Contes de pluie et de lune (UEDA Akinari)

Mercredi 10 septembre 2008
Contes de pluie et de lune, recueil de neuf contes fantastiques, est un chef d’oeuvre de la littérature japonaise.

Contes de pluie et de luneTitre original (en japonais) : Ugetsu-monogatari

Résumé : Le meilleur ouvrage l’écrivain classique japonais Ueda Akinari (1734-1809) est ce recueil des Contes de pluie et de lune. Dans ces histoires fantastiques, le lecteur verra se lever, agir et disparaître toutes les variétés de fantômes. Un mélange savoureux de magie, de poésie et de réalité fait revivre d’un seul coup l’univers familier et enchanté des Japonais d’autrefois. (Source : Gallimard)



Ce recueil de neuf contes suit la tradition du récit, le monogatari, en puisant dans une veine fantastique, celle d’histoires de revenants. Le monogatari est une spécificité littéraire japonaise dont la traduction la plus proche pourrait être “récit” (littéralement : choses racontées). Cependant, limiter cet emploi aux seuls récits est réducteur. En effet, le terme “monogatari” s’applique d’une manière générale à tout ce qui n’est pas de la poésie pure (la plupart des monogatari contiennent souvent des passages de poésie). La forme est donc en prose.

Ces histoires appartiennent à un fonds culturel familier des lecteurs japonais du XVIIIe siècle, ayant leur source parfois en Chine, connus également pour avoir été adaptés au théâtre. Si chaque récit relate la rencontre d’un homme avec le monde spectral, chaque conte est empreint d’une atmosphère propre, où intervient aussi bien la poésie du haiku que la réflexion philosophique sur les valeurs véritables de l’existence.

La prose est très poétique et imagée. Le style, très particulier, peut se révéler rebutant.

Un genre à découvrir.

Note : 3,5/5