Jeudi 11 janvier 2007
Scala est le neuvième album de la série "Alpha" et met fin au diptyque commencé dans "Jeux de puissants".

Alpha - 09 - ScalaRésumé : Coup sur coup, la CIA a déjoué des attentats meurtriers perpétrés en divers points du globe. A chaque fois, le département de Harve Lawrence, étoile montante de l'Agence, s'est mis en évidence. A chaque fois, une même mystérieuse jeune femme a été vue sur les lieux…

L'agent Alpha et son équipière Sheena sont informés par un de leurs indics que cette jeune femme répond au nom de code Scala. Indépendante, elle a fait ses classes partout où l'on pouvait apprendre quelque chose dans les domaines du meurtre et du terrorisme. La CIA l'utilise pour opérer là où ses agents risquent d'être repérés. Elle tue comme elle respire et l'argent est sa seule motivation ! (Source : LE LOMBARD)



Digne des meilleurs romans d'espionnage à la Tom Clancy, ce nouvel album d'Alpha repose sur un scénario très dense et très documenté. Mythic dépeint un univers où les manipulations sont monnaie courante, les trahisons l'unique moyen de survivre, où une meute de loups apparaît civilisée comparée à ces hommes.

Comme pour les cycles précédents, après avoir mis en place le décor et les personnages de manière assez complexe au début, Mythic nous mène vers une compréhension totale de l'intrigue.

Le dessin de Jigounov est adapté aux contraintes de ce récit d'espionnage : réaliste, efficace et nerveux.

Scala vient conclure un diptyque très sombre, qui ne laisse aucune illusion sur la réalité du monde de la politique et des agents secrets.

Finalement, on a plaisir à se plonger dans cette très prenante série : en suivant les agents Alpha et Sheena, on est témoin privilégié de ce monde (certes fictif, mais pour sa part de réalité) inaccessible.

Vendredi 5 janvier 2007
Jeux de puissants est la huitième aventure du célèbre agent de la C.I.A. Alpha et marque le début d'un nouveau diptyque, qui se clôturera avec l'album "Scala".

Alpha - 08 - Jeux de puissantsRésumé : Depuis qu'elle a été la cible de violentes critiques lors des événements qui ont secoué les Etats-Unis en 2001, la CIA cherche à redorer son blason et voici que, coup sur coup, l'Agence de renseignements américaine vient de faire échouer plusieurs attentats sur le sol national et à l'étranger…

Dans le Delaware, un agent a déjoué de manière chanceuse un attentat visant le Premier ministre suédois venu inaugurer une exposition. A Paris, une mallette a explosé devant l'ambassade des USA et causé la mort de celui qui la portait, un jeune Arabe sans antécédents judiciaires. Dans les Caraïbes, un agent de la CIA et son informateur, un trafiquant de drogue, ont été tués lors d'une opération commanditée par la DEA, la brigade des stups américaine. Cette "bavure" a contraint à l'exil un des meilleurs tacticiens de l'Agence promis au poste de directeur. Alors qu'elle fonçait sur un bâtiment de l'US Navy amarré dans un port du Maine, une vedette bourrée d'explosifs a pu être neutralisée juste avant l'impact…

Alpha et son équipière Sheena ont relevé d'étranges coïncidences entre ces différents faits. A chaque fois, c'est surtout le département de Harve Lawrence, étoile montante de la CIA, qui bénéficiant d'indicateurs hors pairs, s'est mis en évidence. Mais qui est donc ce personnage singulier, issu d'une famille comptant plusieurs grands commis de l'Etat ? (Source : LE LOMBARD)



Avec Jeux de puissants, Mythic, fidèle à lui-même, nous offre un nouveau premier épisode riche en action, plein de rebondissements et où les pistes se multiplient sans rien dévoiler de l'intrigue finale. Le découpage scénaristique est un peu complexe – à dessein, certains diront déroutant.

Alpha, qui est mis au placard, se voit voler la vedette par une mystérieuse et attirante femme, Scala, qui tout en s'inspirant des clichés archi-rabatus de la tueuse fatale, développe une personalité propre et originale. Néanmoins, les relations entre les agents Alpha et Sheena deviennent de plus en plus intéressantes au fur et à mesure de la série.

Les planches de Jigounov sont soignées, bien découpées, un bon coup de crayon et ces femmes très bien dessinées ; ce nouveau personnage Scala est vraiment réussi ! La couverture de cet album est sublime.

Un vrai bon roman d'espionnage qu'il serait dommage de laisser de côté. Nous attendons l'épisode suivant avec impatience, en espérant que la chute sera à la hauteur du mystère…

Jeudi 4 janvier 2007
Snow white, 30 secondes ! marque la fin du diptyque débuté avec le tome précédent et intitulé "L'émissaire".

Alpha - 07 - Snow white, 30 secondes !Résumé : Expédiés en Ulster afin d'y libérer l'émissaire du président des Etats-Unis kidnappé dans des circonstances aussi obscures que violentes par un groupe d'extrémistes, Alpha et son commando n'avaient découvert que des cadavres dans le repaire des ravisseurs. Tenu pour responsable de ce massacre, l'efficace agent de la CIA avait été mis à pied par ses supérieurs dès son retour aux USA.

Mais, las d'attendre qu'une enquête administrative établisse son degré de culpabilité dans l'inexplicable fiasco de cette mission en Irlande, il a décidé de faire lui-même toute la lumière sur cette ténébreuse affaire. Pendant ce temps, seuls rescapés de la tuerie, Liam Collins, le leader du groupe extrémiste, et sa fille Eileen transitent par la France et le Canada pour se rendre à un mystérieux rendez-vous. Dans l'ombre, de Washington à Londres, une machine mortelle impliquant les hauts dirigeants américains et britanniques s'est mise en route, téléguidant inexorablement un tueur vers sa cible. Aux jeux des coups tordus et du "qui trompe qui ?", rares sont pourtant les gagnants ! (Source : LE LOMBARD)



Manipulation est le maître mot de cette mission irlandaise. Le héros – comme le lecteur – sent bien qu'il ait manipulé.

Dans son septième tome, Mythic clôt ce diptyque consacré au problème nord-irlandais dans sa globalité, en tenant compte de toutes les parties : les irlandais, les anglais mais aussi les américains. Le travail de recherche sur le sujet a été méticuleux et se ressent au travers des informations fournies dans l'album. Une relecture n'est vraiment pas superflue pour bien appréhender les nombreux protagonistes et leurs implications dans l'intrigue qui s'éclaire. Mythic nous entraîne avec plaisir dans les arcanes de la CIA et des manipulations gouvernementales. Toutes les pièces du puzzle si complexe se mettent en place. Toutefois, il faut s'accrocher pour ne pas s'emmêler les pinceaux.

Cependant, cette richesse et cette densité nuisent un peu à l'évolution du héros dans l'histoire. En effet, la série ne fait pas avancer le caractère du personnage principal. Bien que l'on ait aperçu un peu l'appartement d'Alpha, on ne sait pas grand chose de sa vie personnelle ce qui nuit à l'implication du lecteur dans la lecture de l'album. De même, mis à part Sheena, aucun personnages secondaires ne sont développés dans l'entourage direct d'Alpha. Du coup, il semble subir les évènements plutôt que d'en être acteur.

Ce scénario est de nouveau superbement illustré par le trait réaliste de Jigounov. Les cadrages précis et variés permettent une bonne lecture de l'album. Une mention particulière aux personnages dessinés sous tous les angles et avec une très grande justesse. L'expression des visages permet de mieux appréhender les émotions transmises. Les décors et arrières plans sont présentés avec minutie et le réalisme qui en découle nous transporterait presque sur place.
"L'émissaire" et Snow White, 30 secondes ! forment un excellent diptyque sous fond de thriller politique. Du grand polar !

Mercredi 3 janvier 2007
Le plus efficace des agents de la CIA serait-il le jouet d'un diabolique complot à l'échelle internationale ? Cette nouvelle aventure de l'agent Alpha est prévue en 2 tomes.

Alpha - 06 - L'émissaireRésumé : Sale coup pour le président des USA ! Une bavure compromet gravement sa réélection. A peine débarqué en Ulster, le négociateur de la paix qu'il y a dépêché, a été kidnappé dans des circonstances aussi obscures que violentes par un groupe d'extrémistes.

Au risque de se faire taxer d'ingérence dans les affaires d'un autre Etat, le chef de la Maison Blanche a opté pour une réaction brutale et, dès qu'un indicateur lui a permis de localiser l'otage, la CIA y a secrètement expédié ses forces d'intervention. Mais quand, à la tête du commando, Alpha et Sheena ont investi le repaire des ravisseurs, ils n'y ont découvert que des cadavres…

Tenu pour responsable du massacre et mis à pied par ses supérieurs, Alpha attend depuis qu'une enquête administrative statue sur son sort. Dans l'ombre, une machine mortelle impliquant les autorités de plusieurs pays, s'est entre-temps mise en route téléguidant inexorablement un tueur vers sa cible… (Source : LE LOMBARD)



Soucieux de coller au plus près à la réalité, le scénario de Mythic est un bel exemple de politique-fiction, mêlant campagne d'élection présidentielle américaine et situation en Ulster. Son talon d'Achille est cependant de s'appuyer sur une construction complexe, voire déroutante. Le scénario est si confus qu'une relecture s'impose ! Mais ceux qui auront eu le courage de s'accrocher pour recomposer le puzzle de ce scénario ne seront pas déçus : ils y trouveront une histoire vraiment compliquée mais solide, bien documentée et qui ne manque pas de rebondissements.

Quant aux dessins de Jigounov, ses décors sont toujours aussi réalistes, même si ses personnages semblent un peu statiques.

Ce tome n'est pas le meilleur pour découvrir la série à cause des passerelles qui y sont faites avec l'album précédent "Sanctions" et d'une histoire extrêmement retors. Néanmoins, une fois, cette difficulté passée, il demeure un thriller très efficace. A suivre.

Mercredi 10 mai 2006
Les blessures de la guerre froide sont longues à se cicatriser. Entre l'Est et l'Ouest, entre les ennemis d'hier et les amis d'aujourd'hui, l'heure des règlements de compte n'en finit pas de sonner…

Alpha - 05 - SanctionsRésumé : En 1987, la CIA avait tenté de faire sortir de l'URSS, la famille d'un agent du KGB passé à l'Ouest. L'opération ayant échoué, ce transfuge baptisé «Griffon» avait été réexpédié à Moscou et il y avait été condamné au goulag. Aujourd'hui, une délégation russe débarque aux Etats-Unis pour y débattre du problème des ogives nucléaires disparues lors de la désintégration de l'empire soviétique. Dès l'arrivée de ces Russes à Washington, les agents de la CIA responsables de l'échec de l'opération de 1987 décèdent les uns après les autres. Au cadavre de chacun d'entre eux est accroché un griffon d'argent ! Alpha et Sheena ont pour mission de découvrir au plus tôt l'assassin…


Bulle d'Or 2000 du meilleur scénario au Festival de la Bulle d'Or de Brignais.
Une nouvelle histoire très bien ficelée par Mythic. Jigounov nous sert encore un graphisme de bonne facture. Personnages, véhicules, décors sont soignés. Une belle colorisation parachève le tout. Un excellent tome de la série Alpha !

Lundi 24 avril 2006
Alpha et Sheena, sa nouvelle équipière, ont la dangereuse mission d'assurer la sécurité d'un ex-officier de la RDA en route vers les USA…

Alpha - 04 - La listeRésumé : La nuit du 9 au 10 novembre 1989, en assistant à la chute du Mur de Berlin, le colonel de la Stasi Wolfgang Wagemüller a compris que l'Allemagne de l'Est avait à jamais vécu. Craignant les représailles, il s'est d'abord caché en Bavière avec sa famille, mais reconnu, il a dû fuir en Hollande. Fatigué de cette existence clandestine, l'ex-colonel a finalement décidé de rentabiliser les documents secrets qu'il a emportés et il projette de vendre à la CIA, la liste complète des Américains qui ont pactisé avec la RDA durant la guerre froide. Mais cette transaction intéresse beaucoup d'autres services de renseignements. Elle inquiète surtout quelques magnats de l'industrie impliqués dans cette sombre affaire…


Cette quatrième aventure d'Alpha est une histoire complète en un seul tome et propose un redoutable thriller qui vous plonge dans l'univers des services secrets et des nouvelles relations Est-Ouest.
Un scénario de bonne tenue de Mythic, un dessin qui a fait ses preuves de Jigounov, tout cela entraîne le lecteur attentif (et il a intérêt à l'être !) dans une série de rebondissements haletants…
Youri Jigounov, qui passe en quelques albums de l'encre à l'ordinateur, permettant à son dessin d'aller à l'essentiel et à ses couleurs d'être plus pertinentes, et Mythic, qui emprunte au cinéma ses recettes en espionnage, avec intelligence et brio, ont réussi à imposer dans la collection Troisième Vague du Lombard cette série à succès comme une véritable locomotive, mêlant secrets d'État, hommes de l'ombre et complots militaires entre l'est et l'ouest.

Mardi 28 mars 2006
Pour Alpha et Assia perdus dans Moscou, la nuit est remplie de dangers. Les mâchoires d'un gigantesque piège sont occupées à se refermer sur eux et à les broyer. La conclusion mouvementée d'un premier triptyque qui a pour cadre la Russie post-soviétique…

Alpha - 03 - Le salaire des loupsRésumé : Le dernier contact russe d'Alpha a été sauvagement assassiné et sa banque de données, dérobée. Le seul espoir de remonter la piste des 500 millions de dollars repose à présent sur Assia et ses proches ! Certains de ces derniers n'ont toutefois rien de plus pressé que de dépêcher des meutes de tueurs à leurs trousses ou de les utiliser comme pions à leur service. L'épilogue se profile à l'horizon, mortel pour beaucoup. Services secrets et mafias fourbissent leurs armes pour le round final. Des grands bouleversements et des trahisons s'opèrent dans tous les camps… Alpha ne dispose-t-il vraiment plus d'aucun atout ?


Ce troisième et dernier album de ce cycle est surprenant, difficile de le poser avant d'en avoir fini la lecture. Les protagonistes se livrent une guerre sans merci. Les manipulations et les trahisons sont à leur comble. L'action est prédominante de ce tome. La CIA, les clans, le gouvernement russe, chacun essaye de s'en sortir. Malgré une reprise pas évidente du scénario, Mythic s'en sort très bien pour clôturer l'histoire. Et Jigounov est toujours aussi à l'aise dans un dessin qui nous transporte aux coeur de l'action. Une grande réussite.

Lundi 27 mars 2006
Alpha débarque à Moscou et retrouve la belle Assia Donkova. Tous deux vont devenir des marionnettes manipulées sans ménagements par les têtes pensantes des services secrets américains et russes…

Alpha - 02 - Clan BogdanovRésumé : Considéré comme l'un des responsables de la tuerie qui coûta la vie au banquier allemand Hans Dieter Horowitz, le ministre russe des Finances est à son tour exécuté par une bande de motards masqués. C'est dans ce climat de tension qu'Alpha débarque à Moscou et retrouve la belle Assia Donkova. Tous deux vont devenir des marionnettes manipulées sans ménagements par les têtes pensantes des services secrets américains et russes. Leurs existences pèseront bien peu en comparaison des 500 millions de dollars que convoite Arkadi Bogdanov, le parrain le plus puissant et le plus redouté de la mafia de la toute jeune Fédération de Russie…


L'histoire est explosive, à rebondissements et nous entraîne dans ce théâtre nébuleux des réseaux obscurs de la mafia russe. Il n'est pas aisé de suivre d'une seule traite les scenari tarabiscotés d'un Mythic en grande inspiration. Le dessin est réussi, grâce à des décors travaillés et de belles couleurs et les personnages sont expressifs. Le dénouement de cette histoire complexe et qui nous tient en haleine ne sera connu que dans le prochain et troisième tome.

Il existe une intégrale parue sous le titre "Un agent à Moscou", qui reprend ces trois premiers tomes de la série Alpha.

Dimanche 12 mars 2006
Pour ce premier volet de la série Alpha, le tandem Renard – Jigounov plonge ses lecteurs dans un univers d'espionnage, de trafic d'argent sale entre la Russie post-communiste et l'Occident mafieux…

Alpha - 01 - L'échangeRésumé : L'histoire d'Alpha commence par un assassinat, celui du banquier allemand Horowitz se rendant à un rendez-vous avec une certaine Assia Donkova. Localisée à Paris, cette belle Moscovite visite les galeries d'art, à la recherche de jeunes artistes à faire exposer en Russie. C'est ainsi qu'elle fait la connaissance du peintre Julien Morgan. Ni lui, ni elle d'ailleurs ne semblent être ce qu'ils prétendent être… Elle a en fait pour mission d'échanger des milliards de roubles en dollars. Lui, c'est Alpha, un agent de la CIA…


De l'action, du suspense et du sexe, le tout sur fond de post-communisme. Youri Jigounov travaille son dessin à l'ordinateur, permettant d'aller à l'essentiel et à ses couleurs d'être plus pertinentes. Mythic emprunte au cinéma ses recettes en espionnage, avec intelligence et brio. Cette série s'impose comme une véritable locomotive, mêlant secrets d'État, hommes de l'ombre et complots militaires entre l'est et l'ouest.
Le dessin efficace et les scénarios bien documentés plonge le lecteur au cœur de la face cachée de la géopolitique mondiale. Les intrigues et les règlements de compte sont légion dans cet univers où il est de coutume de "ne faire confiance à personne", et Alpha saura vous tenir en haleine à de nombreuses reprises. Une captivante série de politique-fiction en forme de thriller.