Mardi 24 mars 2009
Le roman de Renart est un recueil polymorphe, écrit en langue romane par des auteurs anonymes entre 1170 et 1250, dont le héros – Renart avec un t final – incarne tout l’éventail de la ruse, de l’amusante plaisanterie au tour le plus machiavélique. Sous l’argument animalier, pointent tout à la fois une parodie des genres nobles (épopée, roman courtois…) et une critique sociale.

Le roman de RenartQuatrième de couverture : Ces mots piquèrent assez Chantecler pour lui faire oublier tout, afin de se relever dans l’estime de son cousin : il cligna des yeux, il lança une note qu’il prolongeait à perte d’haleine, quand l’autre, croyant le bon moment venu, s’élance comme une flèche, le saisit au col et se met à la fuite avec sa proie. Pinte, qui le suivait des yeux, pousse alors un cri des plus aigus. “Ah ! Chantecler, je vous l’avais bien dit; pourquoi ne m’avoir pas crue ! Voilà Renart qui vous emporte. Ah pauvre dolente ! Que vais-je devenir, privée de mon époux, de mon seigneur, de tout cc que j’aimais au monde !”

Première partie de la guerre privée que se livrèrent, dans la Société médiévale, Renart, le fourbe goupil, et Ysengrin, le loup. (Source : Folio)