Canardo – 01 – Le chien debout

Jeudi 19 janvier 2006
L’inspecteur Canardo s’est définitivement imposé au panthéon des grands privés : alcool, cigarettes, perspicacité foudroyante, et humour désabusé, rien ne manque au héros, pas même ce je-ne-sais-quoi dans le regard qui bouleverse les petites pépées, en l’occurrence, pas des oies blanches…

Canardo - 01 - Le chien deboutAvec cet album, Sokal est parvenu à créer un personnage attachant pour ce qu’il a de laid, pour sa gueule sale qui porte encore les traces de l’alcool et des nuits passées seules au bar, cigarette au bec. C’est l’anti-héros par excellence, quelqu’un qui n’est pas dénué de défauts mais qu’on aime parce qu’on y croit, il est vrai, il est humain (paradoxal pour un canard). C’est là tout le talent de Sokal dans Canardo, créer des personnages qui sont des animaux mais qui n’en sont pas moins profondément humains. Ce sont aussi des personnages qui ne sont pas tout blanc ou tout noir, ils ont un caractère en nuance, et c’est ce qui fait leur charme.

Bref, un chef d’oeuvre, un vrai !

Canardo – 00 – Premières enquêtes

Mardi 10 janvier 2006
L’inspecteur Canardo, aux faux airs de Colombo, mène ses enquêtes avec une perspicacité foudroyante…

Canardo - 00 - Premières enquêtesOyez, oyez, les souvenirs du grand, de l’unique Inspecteur Canardo. Qui, mieux que Canardo lui-même, saura vous relater ses nombreuses enquêtes, avec force détails ? Et qui d’autre pourra bien vous dire la vérité, vous dévoiler le dessous des cartes ? Sachez que rien n’a jamais été aussi simple qu’il n’y paraissait. Que Canardo a toujours su prendre des risques – calculés, certes : par exemple, réussir à faire croire à Clara Columbia qu’il s’était fait tirer comme un lapin, alors qu’il avait prévu le coup et assuré une “cascade” sans précédent. L’Inspecteur aura toujours de nombreux détracteurs, plus d’un voudront avoir sa peau, mais c’est un dur à cuire, sachez-le.

C’est un recueil d’histoires complètement loufoques que Sokal nous livre ici, pour notre plus grand plaisir. Avec maestria, l’auteur manipule tous les poncifs du polar, jusqu’à l’absurde parfait, et son héros est une splendide caricature de tous les Colombo, Derrick et Maigret réunis. Une nouvelle édition de ce grand classique s’imposait : c’est chose faite !

Pourrons-nous jamais nous lasser de la gouaille, du culot et de la folie de ce canard fumant et trépidant ? Sokal nous donne encore une fois l’occasion de savourer son humour et sa joie de vivre !