Contes (Charles PERRAULT)

Lundi 10 septembre 2007
Charles Perrault (12 janvier 1628 à Paris – 16 mai 1703 à Paris), homme de lettres français, est resté célèbre pour ses Contes de ma mère l'Oye ou Histoires et contes du temps passé, issus de la tradition orale et nourris de l'imaginaire médiéval légendaire, chevaleresque et courtois.

Résumé : Les fées de Perrault et les déesses d'Homère "ont, les unes et les autres, la même origine et la même nature. Ces rois, ces princes charmants, ces princesses belles comme le jour, ces ogres qui amusent et effrayent les petits enfants, furents des dieux et des déesses autrefois et remplirent d'épouvante ou d'allégresse, l'enfance de l'humanité. Le Petit Poucet, Peau d'Âne et Barbe Bleue sont d'antiques et vénérables récits qui viennent de loin, de très loin." Anatole France (Source : Classiques universels)



Peau d'Âne, La Belle au bois dormant, Le Petit Chaperon rouge ou encore Cendrillon : qui aurait cru que ces contes de notre enfance, lus et relus, mille fois racontés, cent fois adaptés, ont été composés par un contemporain de Racine, figure éminente des milieux littéraires du siècle de Louis XIV ? C'est la magie des contes de fées : universels et intemporels, ils finissent par
n'appartenir à personne et ceux qui les racontent disparaissent finalement sous le poids de la tradition populaire.

Art naïf et puéril ou conte pour adultes ? Comme les Fables de La Fontaine, les Contes de Perrault voguent entre plaisir du texte, instruction édifiante et divertissement ludique. C'est cette ambiguïté qui leur a permis de nourrir notre imaginaire collectif, et nous y replongeons avec bonheur, toujours surpris par les trésors d'ingéniosité qui se cachent derrière ces histoires que l'on connaît pourtant par coeur.

Issus du folklore populaire français pour la plupart, les contes adaptés littérairement par Perrault n'appartenaient aucunement, en réalité, à la littérature enfantine, mais à une littérature orale, mouvante, destinée aux adultes des communautés villageoises, faits pour être lus le soir, à la veillée.

Ces merveilleux contes, rédigés dans une prose faussement naïve, empreints d'un humour spirituel et agrémentés de plaisanteries parfois piquantes, ne sont pas uniquement réservés aux petits enfants. Et c'est avec un pur bonheur que nous (re)lisons ces courtes histoires qui débouchent sur des morales intemporelles.

Dans un style vivace qui utilise les tournures vieillies, le dialogue, le présent de narration et le jeu des formulettes, Charles Perrault transforme le conte populaire en un chef-d'oeuvre de la littérature pour petits et grands ! A lire absolument.

"Le conte est difficile à croire ; Mais tant que dans le monde on aura des enfants, Des mères et des mères-grands, On en gardera la mémoire." Extrait du conte "Peau d'Âne"

Note : 5/5