Meurtres pour mémoire (Didier DAENINCKX)

Vendredi 15 janvier 2010
Meurtres pour mémoire a obtenu en 1984 le Grand Prix de Littérature Policière.

Meurtres pour mémoireQuatrième de couverture : Paris, octobre 1961 : à Richelieu-Drouot, la police s’oppose à des Algériens en colère. Thiraud, un petit prof d’histoire, a le tort de passer trop près de la manifestation qui fit des centaines de victimes. Cette mort ne serait jamais sortie de l’ombre si, vingt ans plus tard, un second Thiraud, le fils, ne s’était fait truffer de plomb, à Toulouse. (Source : Folio)