Pars vite et reviens tard (Fred VARGAS)

Pars vite et reviens tard

Pars vite et reviens tard

Symboles mystérieux, messages anonymes annonçant un fléau imminent… La psychose guette Paris. Réalité, affabulation ou folie ? Un polar médiéval parfait, captivant et visionnaire…

Résumé : On l’a peint soigneusement sur les treize portes d’un immeuble, dans le 18e arrondissement de Paris : un grand 4 noir, inversé, à la base élargie. En dessous, trois lettres : CLT. Le commissaire Adamsberg les photographie, et hésite : simple graffiti ou menace ?

A l’autre bout de la ville, Joss, l’ancien marin breton devenu Crieur de nouvelles est perplexe. Depuis trois semaines, une main glisse à la nuit d’incompréhensibles missives dans sa boîte à message. Un amuseur? Un cinglé? Son ancêtre murmure à son oreille : “Fais gaffe à toi, Joss. Il n’y a pas que du beau dans la tête de l’homme.”


Prix des libraires 2002, prix des lectrices de Elle 2002, prix du meilleur polar francophone 2002 et Deutscher Kriminpreiz 2004.

L’idée de départ est assez saugrenue : un breton perdu à Paris devenu “crieur” récolte dans sa boîte les messages des passants qu’il diffuse à haute voix à qui veut bien les entendre. À partir de cette mise en bouche rafraichissante, Fred Vargas va construire une intrigue dense, très documentée, qui nous ramène aux grandes peurs d’hier. Les thèmes du rôle des médias et de la pandémie sont très actuels. Fred Vargas, avec son style enthousiaste et ses aphorismes, nous entraîne dans une intrigue intelligente en mariant des personnages singuliers et des seconds rôles hauts en couleur.

Fred Vargas, archéologue, spécialiste du Moyen Age, est aujourd’hui considérée comme l’une des valeurs sûres de la littérature policière française.