Pietr le letton (Georges SIMENON)

Lundi 11 septembre 2006
Publié en 1929, Pietr le letton est un roman important car il s’agit de la première aventure de Maigret. Un policier qui allait s’imposer dans le monde entier pour sa façon très personnelle de découvrir le coupable : loin d’utiliser les méthodes scientifiques, il s’imprègne de la personnalité des personnages pour mieux saisir les coupables.

Pietr le LettonRésumé : Le commissaire Maigret, de la 1re Brigade mobile, leva la tête, eut l’impression que le ronflement du poêle de fonte planté au milieu de son bureau et relié au plafond par un gros tuyau noir faiblissait. Il repoussa le télégramme, se leva pesamment, régla la clef et jeta trois pelletées de charbon dans le foyer.
Après quoi, debout, le dos au feu, il bourra une pipe, tirailla son faux col, qui, quoique très bas, le gênait. Il regarda sa montre, qui marquait quatre heures. Son veston pendait à un crochet planté derrière la porte. Il évolua lentement vers son bureau, relut le télégramme et traduisit à mi-voix : “Commission internationale de Police criminelle à Sûreté générale, Paris : Police Cracovie signale passage et départ pour Brême de Pietr le Letton.”


1930. Le premier Maigret qui devait être suivi de plus de 75 autres romans sans compter les nouvelles (période 1942-1944). Originellement édités chez Fayard jusqu’en 1934, ils sont, de l’avis des fans inconditionnels, les meilleurs de la série pour ce qui est de la fameuse atmosphère simenonienne de secrets de province dans la pluie ou de Paris à l’aube. Il est vrai qui tous ces romans ont le charme de certains films d’avant-guerre.