Histoire de Zahra (Hanan EL-CHEIKH)

Mardi 30 septembre 2008
Née en 1945 dans la communauté chiite du Sud-Liban, Hanan el-Cheikh vit à Londres depuis la guerre civile libanaise, après avoir étudié au Caire et séjourné dans les pays du Golfe. Histoire de Zahra fut publiée à compte d’auteur en 1980, les éditeurs libanais jugeant le manuscrit trop scandaleux.

Histoire de ZahraTitre original : Hikayat Zahra

Résumé : Zahra – le mot signifie “fleur” en arabe – est une fille chiite du Sud Liban. Tout dans sa vie concourt à son écrasement : une mère à qui elle sert d’alibi pour ses rencontres avec son amant, un père brutal et autoritaire, une société aux lois implacables. Jusqu’à ce que, à la faveur de la guerre civile libanaise, elle réussisse à se libérer de son passé et à découvrir l’amour…
Quand elle finit d’écrire cette Histoire de Zahra, Hanan el-Cheikh est déjà l’auteur de deux romans. Elle publie celui-ci à compte d’auteur : aucun éditeur n’a voulu prendre le risque de cautionner un sujet aussi scandaleux. Dès sa sortie à Beyrouth en 1980, le roman connaît un important succès dans le monde arabe. Car, à travers cette histoire de femme, proie et victime d’un univers masculin, on peut lire l’histoire de tout Libanais, citoyen impuissant, spectateur et victime de son propre drame.

Originaire de la communauté chiite du Sud Liban, Hanan el-Cheikh est née en 1945. Elevée à Beyrouth, elle vit aujourd’hui à Londres après avoir séjourné au Caire et dans les pays du Golfe. Son oeuvre est traduite en français, en anglais et en allemand, et occupe une place de plus en plus importante dans le paysage littéraire arabe. (Source : Babel)



Anéantie par le poids de la famille et des interdits, incapable d’assumer ses révoltes, la jeune Zahra se réfugie dans la folie maniaco-dépressive. A Beyrouth, la guerre pourvoyeuse d’amour et de mort la délivrera pour un temps de ses cauchemars.

Hanan el-Cheikh parle de la vie malheureuse d’une jeune femme chiite du Sud Liban qui découvre la vie des femmes pendant la guerre. L’auteur dénonce aussi bien la guerre que les contraintes et hypocrisies d’une société dans laquelle les femmes n’ont aucune chance de s’épanouir.

Avec une clairvoyance cruelle et douloureuse, Hanan el-Cheikh nous décrit la condition de la femme dans son pays d’origine. Elle s’élève pour dévoiler la duplicité d’une société crispée sur son image de rigueur morale pendant qu’elle se livre hystériquement à la transgression des tabous. Ce roman nous marque profondément.

Une histoire bouleversante et réaliste. Un livre fondamental pour comprendre l’histoire récente du Liban.

Note : 4/5