Hedda Gabler (IBSEN Henrik)

Lundi 26 janvier 2009
Hedda Gabler (1890), pièce en quatre actes, relate le destin tragique d’une femme qui n’a pas su donner un sens à son existence. Une tragédie de la désillusion.

Hedda GablerQuatrième de couverture : HEDDA
(va vers le fond de la pièce)
Bon… Il y a une chose, en tout cas, que j’ai pour m’amuser en attendant.
TESMAN
(rayonnant)
Oh ! Dieu soit loué, et merci ! Et qu’est-ce que c’est, Hedda, hein ?
HEDDA
(à l’ouverture de la porte, le regarde avec un mépris contenu)
Mes pistolets… Jörgen.
TESMAN
(angoissé)
Tes pistolets !
HEDDA
(les yeux glacés)
Les pistolets du Général Gabler. (Source : GF-Flammarion)

Résumé : Hedda Tesman est la fille du Général Gabler, qui est mort sans lui laisser de fortune. Elle approche désormais de la trentaine. Après avoir fréquenté activement la bonne société, elle a épousé Jørgen Tesman, un universitaire féru d’histoire culturelle. Jørgen a été élevé par ses deux tantes Julle et Rina. Il vit à présent dans l’espoir de se voir attribuer un poste de professeur à l’université. Au moment où commence la pièce, Hedda et Jørgen rentrent d’un voyage de noces qui s’est prolongé durant six mois. Tandis que Jørgen profitait du voyage pour poursuivre ses recherches en explorant des archives, Hedda s’est ennuyée – elle en fait la confidence au juge Brack, un ami de la famille. Malgré l’aversion manifeste qu’elle éprouve à l’égard de son époux, elle est enceinte – fait qu’elle n’a jusqu’ici pas voulu reconnaître. A son retour, Jørgen a appris une mauvaise nouvelle : il sera concurrencé dans sa course au poste de professeur par un ancien admirateur d’Hedda, Eilert Løvborg, dont les talents, mais aussi la vie de bohême et le penchant pour l’alcool, sont de notoriété publique. Au cours des dernières années, cependant, Løvborg a mené une existence sobre et retirée. Il est l’auteur de deux études, écrites avec l’aide d’une certaine Thea Elvsted, devenue son inspiratrice.

Au moment où commence la pièce, Løvborg vient d’arriver en ville, muni de l’une de ces deux études. Thea, dans sa passion pour lui, a quitté son mari pour le suivre. En l’espace de deux jours, Hedda met en scène une série d’événements aux conséquences dramatiques.



Note : 3,5/5