Avril brisé (Ismaïl KADARÉ)

Mercredi 4 juillet 2007
Né en 1936 dans le sud de l'Albanie, Ismaïl Kadaré est l'auteur d'une oeuvre romanesque considérable, où l'histoire et la légende se mêlent pour scruter l'histoire de son pays et les énigmes du totalitarisme.

Avril briséRésumé : Deux histoires s'entrecroisent ici : celle de Gjorg, le jeune montagnard qui vient de venger la mort de son frère et qui attend le châtiment selon les termes du Kanun, et celle d'un jeune couple en voyage de noces, venu dans cette même région pour étudier les coutumes ancestrales et sanglantes de cette vendetta d'honneur. L'action a beau se situer au début du XXe siècle, la vie sur les hauts plateaux d'Albanie nous enfonce dans le Moyen Age.

Le choc est si grand pour la jeune mariée qu'il sera fatal à son bonheur. Et cette expérience tragique va faire basculer son époux, écrivain mondain, dans la vraie réalité. C'est là sans doute la morale de Kadaré quand il apostrophe son héros : "Vos livres, votre art, sentent tous le crime. Au lieu de faire quelque chose pour les malheureux montagnards, vous assistez à la mort, vous cherchez des motifs exaltants, vous recherchez ici de la beauté pour alimenter votre art. Vous ne voyez pas que c'est une beauté qui tue." (Source : Le Livre de Poche)



Ismaïl Kadaré nous plonge dans l'histoire de l'Albanie et de ses coutumes. Dans ce roman, l'auteur révèle les sombres mécanismes de la vendetta dans la région du Rrafsh en Albanie au début du XXème siècle.

Ce roman est une chronique d'une mort annoncée. Il nous raconte la vie d'un homme broyé, inexorablement, par le rouleau compresseur des vendettas, qui écrasent les individus depuis des générations.

Le style est sobre et juste. Le livre dégage une froide et morbide beauté, à rapprocher de la montagne albanaise toujours figée dans ses ancestrales traditions.

Cette tragédie d'individus en quête de liberté est poignante et possède une force incroyable.

Note : 4/5

P.S. : Avril brisé a été adapté sur grand écran par le réalisateur Walter Salles, qui a transposé le récit au Brésil.