Le dahlia noir (James ELLROY)

Jeudi 25 janvier 2007
Ce roman, qui constitue le premier volet de la série "Le quatuor de Los Angeles", s'inspire d'un des crimes les plus terrifiants et les plus médiatisés de l'histoire des Etats-Unis. Ce fait divers traumatisa l'Amérique tout entière.

Le dahlia noirRésumé : Le 15 janvier 1947, dans un terrain vague de Los Angeles, est découvert le corps nu et mutilé, sectionné en deux au niveau de la taille, d'une jeune fille de vingt-deux ans : Betty Short, surnommée "le Dahlia Noir", par un reporter, à cause de son penchant à se vêtir totalement en noir. Le meurtre est resté l'une des énigmes les plus célèbres des annales du crime en Amérique. (Source : RIVAGES/NOIR)

"Si Ellroy exorcise son passé, c'est en maître écrivain qu'il le fait, et si l'histoire de sa vie explique la noirceur de son œuvre, elle laisse intacte la lumineuse limpidité de son talent." Patrick Raynal, Nice-Matin

"Une lecture qui vous ravage, une écriture si puissante que le livre explose entre vos mains." Tanis Kmetyk, Télérama



Il n'est vraiment pas facile d'accrocher au début. La multiplicité des protagonistes, des lieux, des abréviations américaines rend la lecture ardue de cet énorme pavé. Mais ce roman policier très noir regorge de rebondissements, l'action va en s'accélérant et le suspense est bien gardé jusqu'à la fin.

James Ellroy nous immerge dans l'univers de la police de Los Angeles des années 1950, sa corruption, ses luttes d'influence et son incroyable violence. Les mots sont durs, les phrases sèches et sans fioritures. Chaque dialogue est coupé au rasoir, chaque description réduite à l'essentiel, mais sans que rien nous soit épargné. Il n'y a jamais de sous-entendus chez l'auteur. Chaque événement se déroule sous la lumière crue des projecteurs de police des lampes d'interrogatoire.

Les personnages sont saisissants de profondeur. James Ellroy décrit la face la plus sombre, les pulsions les plus noires et les contradictions propres à chacun. On se retrouve captivé par cette poursuite du meurtrier, véritable cauchemar qui tourne à l'obsession pour le personnage principale. James Ellroy fait vivre au lecteur une véritable descente aux enfers.

Ce roman est d'une incroyable noirceur. En évoquant ces destins brisés, peuplés des désillusions les plus cruelles, ces histoires d'amour impossible, il n'épargne à aucun moment son lecteur et lui ouvre grands les yeux devant le spectacle des réalités et devant la réalité de la vie.

Un chef-d'œuvre incontesté de la littérature noire américaine.

   Note : 4/5

P.S. : Ce roman a été adapté au cinéma par Brian de Palma ("Blow Out", "Les Incorruptibles", "Mission : Impossible") en 2006, avec Josh Hartnett (dans le rôle de Bucky Bleichert), Scarlett Johansson (Kay Lake), Aaron Eckhart (Lee Blanchard), Hilary Swank (Madeleine Sprague).