Orgueil et Préjugés (Jane AUSTEN)

L'histoire ? Les parents Bennet, qui ont cinq filles auxquelles la loi ne leur permet pas de léguer les biens paternels, commencent à se soucier de leur avenir.

Surtout Mrs Bennet, qui ne vit que pour voir ses filles mariées aux hommes riches et beaux dont elle rêve. Alors, quand Mr Bingley, gentleman du nord de l'Angleterre, qui possède "cinq mille livres de rente", arrive dans le voisinage, Mrs Bennet s'imagine immédiatement qu'il va tomber amoureux de l'une de ses filles. Ce sera Jane, l'aînée, qui attirera l'attention du beau jeune homme. Mais ce dernier n'est pas venu seul, et son ami Mr Darcy, voit d'un très mauvais oeil une union entre son ami, sur lequel il possède une grande influence, et une jeune fille, certes, très belle, mais dôtée d'une mère et de deux soeurs (les plus jeunes, Kitty et Lydia) ridicules, et n'ayant pas de revenus satisfaisants.

Lui même ne va pas tarder à trouver Elizabeth, la seconde des enfants Bennet, pleine d'attraits. Mais ce sera après s'être fait haïr d'elle, et les reproches que Mr Darcy fait à Jane Bennet sont également valables pour Elizabeth. Celle-ci, belle, intelligente et pleine de vie, est rebuttée par Mr Darcy au premier regard, et est déterminée à le dédaigner plus que n'importe qui d'autre. La fierté de l'un, les préjugés de l'autre, renforcés par les événements qui se produisent, risquent de gâcher toute idée d'une relation entre nos deux héros.



Je n'aime pas trop ce roman, peut-être que la traduction en vietnamien que j'ai lu est trop nulle ???

Emma (Jane AUSTEN)

Jeudi 15 février 2007
Emma est le cinquième roman de Jane Austen et sera tiré en première édition à 2 000 exemplaires. L'œuvre de Jane Austen compte aujourd'hui parmi les classiques de la littérature anglaise.

EmmaRésumé : Emma est la plus française des héroïnes de Jane Austen (1775-1817), qui, à juste titre, craignait que personne ne puisse l'aimer. Elle est en effet aussi peu anglaise qu'une jeune fille intelligente, élégante, ironique et soucieuse des formes peut se permettre d'être. Emma aime l'intrigue et ignore la passion, elle est romanesque. Mais, à la différence de Marianne ou de Catherine, héroïnes respectives de Raisons et sentiments et de Northanger Abbey, elle est romanesque intellectuellement et non émotivement. Et c'est en cela qu'elle est la rivale de son auteur. (Source : 10/18)



"La moitié du monde n'apprécie pas ce qui amuse l'autre moitié."

Qu'il est difficile de s'attacher à l'héroïne que Jane Austen a conçue antipathique à dessein ! Emma est manipulatrice, hautaine et vaniteuse. L'auteur dépeint parfaitement cette époque de l'Angleterre très bourgeoise et collet monté et décrit avec férocité le comportement des jeunes filles de bonnes familles envers les personnes inférieures à leur rang.

Ce roman est une véritable critique sociale. L'auteur raconte bien les coutumes et les habitudes tout en y glissant une certaine satire.

Mais la lecture de ce pavé (plus de 550 pages, il faut vraiment s'accrocher !) est rendue ardue par la multitude de personnages et par le style si particulier et propre au 18e siècle. Il est fortement ampoulé, surtout dans les dialogues, et manque de spontanéité.

De plus l'intrigue romanesque et les actions sont souvent lentes et ennuyeuses. Et le dénouement est attendu du lecteur. Toutefois, les caractères psychologiques des personnages sont bien décrits.

Une étude de mœurs précise et sans complaisance pour fan de littérature anglaise et/ou romantique.

   Note : 3/5

P.S. : Ce roman a été adapté au cinéma en 1997 par Douglas McGrath sous le titre "Emma l'entremetteuse" avec, dans le rôle de la jeune femme, l'actrice américaine, Gwyneth Paltrow.

Tirage épuisé, indisponible.