Mercredi 12 janvier 2011
L’écrivain Hirano Keiichirô a reçu en 1999 le prix Akutagawa (équivalent du prix Goncourt en France) pour Nisshoku (L’éclipse), devenant alors le plus jeune auteur récompensé par ce prix. Best-seller au Japon dès sa sortie, 400 000 exemplaires du livre ont été vendus.

L'éclipseQuatrième de couverture : Ce premier roman d’un jeune prodige japonais de vingt-trois ans se déroule dans le XVe siècle finissant du Sud de la France. Un jeune dominicain, en route vers Florence à la recherche d’un manuscrit perdu, fait halte dans un village où se poseront bientôt de façon concrète et bouleversante les questions toutes livresques qu’il agitait sur le bien et le mal, la foi et l’hérésie, l’ordre de la Création et le désordre des passions humaines. Il s’y attardera malgré lui, fasciné par la figure hautaine et mystérieuse de l’alchimiste Pierre Dufay, tandis que peu à peu des phénomènes inexplicables s’abattent sur le village, plongeant la communauté dans le chaos avant que tout s’achève en une ordalie de flammes. Cette histoire de feu et de soufre, au questionnment métaphysique sur fond de sorcellerie, est un surprenant paradoxe que Hirano Keiichirô résout avec une érudition étincelante, dans une langue traversée d’images fortes et étranges, au souffle poétique d’une grande beauté.