Le Prophète (Khalil GIBRAN)

Vendredi 26 janvier 2007
Ce chef-d'œuvre, publié en anglais en 1923, connut une notoriété internationale peu commune confirmée par d'innombrables traductions. Il a été qualifié à l'époque par le London Times de "synthèse de tout ce qu'il y a de meilleur dans la pensée chrétienne et la pensée bouddhiste".

Le ProphèteRésumé : Une langue limpide, des images évocatrices et fortes : à travers l'enseignement d'Al-Mustafa se dessinent quelques-uns des trésors de l'expérience humaine. Rien n'échappe à la leçon du Sage : amour, joie, liberté, douleur, connaissance de soi, beauté, couple, passion, mort… La vie la plus intime, comme les problèmes les plus quotidiens. Hymne à la vie et à l'épanouissement de soi, Le Prophète s'impose désormais comme l'un des textes cultes du XXe siècle. (Source : LE LIVRE DE POCHE)

"Je ne connais pas d'autre exemple, dans l'histoire de la littérature, d'un livre qui ait acquis une telle notoriété, qui soit devenu une petite bible pour d'innombrables lecteurs, et qui continue cependant à circuler en marge, comme sous le manteau, sous des dizaines de millions de manteaux, faudrait-il dire, mais sous le manteau quand même, comme si Gibran était toujours un écrivain secret, un écrivain honteux, un écrivain maudit." Amin Maalouf



Souvent comparé à l'œuvre de Nietzsche ("Ainsi parlait Zarathoustra"), ce court recueil philosophique est optimiste et généreux sur la nature et la condition humaine à l'inverse de Zarathoustra qui est pessimiste.

Le style est poétique, le langage clair et accessible à tous. Livre de paix, livre de dialogue, livre d'enseignement de la liberté. Il dépasse les oppositions religieuses pour chanter les valeurs universelles qui, depuis la nuit des temps, consacrent la grandeur de l'humanité.

Véritable hymne à la vie et à l'épanouissement de soi, "Le prophète" est à la fois imprégné d'un mysticisme oriental et d'une culture occidentale. Cet ouvrage par le biais d'images évocatrices et fortes, vulgarise quelques leçons de vie quotidiennes. Ce guide de sagesse ne serait-il pas à conseiller à tout le monde pour rendre le monde meilleur ?

Un livre très (trop) rapide à lire, mais qui est long à digérer !