Dimanche 3 décembre 2006
Best-seller absolu au Pays du Soleil Levant, Battle Royale arrive enfin sur le vieux continent. Ce livre, enfin traduit et d’une rare violence, a fait grand bruit au Japon. Il a inspiré un célèbre film avec Takeshi Kitano, qui est considéré comme “culte” par de nombreux adolescents.

Battle RoyaleRésumé : Programme [program] n. m. : […] 4. Depuis 1947, simulation de combat exécutée à des fins de défense nationale par les forces terrestres d’intervention rapide de notre Nation. (Nom officiel : “Expérimentation militaire du Programme 68”.) Chaque année, cinquante classes de troisième choisies au hasard parmi l’ensemble des collèges du pays y participent. Le déroulement de l’expérience est très simple en lui-même : laisser se battre entre eux les élèves d’une classe jusqu’à ce qu’il ne reste qu’un seul survivant, l’objectif étant de recueillir diverses données statistiques sur le temps mis par le champion à exterminer le reste de la classe ; le Programme constitue à ce titre un élément essentiel de notre souveraineté nationale et de la politique de défense de notre pays. Le survivant de chaque classe (appelé le/la champion/ne) gagne le droit de vivre aux frais de l’État jusqu’à sa mort […].

Dans un futur proche, un empire asiatique indéterminé aux tendances fascisantes a mis en application le programme Battle Royale pour servir d’exemple à la population – et tout particulièrement à sa frange la plus jeune. Ce programme consiste à tirer au sort chaque année une classe de collégiens et à les emmener de force sur une île isolée du monde, où au terme de combats acharnés, un seul d’entre eux pourra rester en vie – dans le cas contraire, tous périront.
Une course contre la mort s’engage donc, durant laquelle chaque élève devra faire face à ses amis d’hier, et accepter sa nature profonde.


Version contemporaine survitaminée de “Sa Majesté des Mouches” de William Golding, Battle Royale a défrayé la chronique japonaise à sa publication, faisant l’objet de vifs débats quant à la violence de son propos avant de devenir un des plus grands best-sellers de l’édition nippone. Cette métaphore cruelle et satirique d’un pays réduit à dévorer ses propres enfants qu’il ne comprend plus a fait l’objet d’une adaptation cinématographique en 2000 et d’une déclinaison manga à partir de 2003. Ce roman d’anticipation est remarquable. A lire absolument.

“Battle Royale évoque un riff de guitare follement divertissant, mélange improbable du jeu Survivor et d’un combat de catch. A moins que Battle Royale ne soit juste complètement fou.” Stephen King