Mardi 10 octobre 2006
Angel-A marque le retour à la réalisation de Luc Besson qui n’avait plus tourner de films depuis “Jeanne d’Arc” en 1999. Le tournage, exclusivement parisien, s’est déroulé sur sept semaines durant l’été 2005 dans la plus grande discrétion, et ce malgré le blocage d’un grand nombre de rues et des quais de Seine.

Angel-ARésumé : A Paris, André, looser-magouilleur criblé de dettes et menacé de mort, s’apprête à mettre fin à ses jours lorsqu’il rencontre et sauve Angel-A…


Ce film, magnifiquement tourné en noir et blanc, est classique et tout simple dans sa forme mais profond. Un superbe Paris estival sert de décor aux deux personnages. Luc Besson offre un beau rôle à contre-emploi à Jamel Debbouze. Il le fait avec beaucoup de charme, de justesse, de naturel. Le film raconte avec une sincérité désarmante la rédemption amoureuse d’André. Les bons sentiments peuvent faire les bons films, sans que candeur signifie mièvrerie, malgré un scénario un peu convenu. Un revigorant conte de fées.