La jetée sous la lune (Martha GRIMES)

Vendredi 25 janvier 2008
Martha Grimes (née en 1931) est une romancière américaine, célèbre pour ses romans policiers mettant en scène le commissaire Richard Jury de Scotland Yard.

Titre original : The End of the Pier

Résumé : La Porte, Nouvelle-Angleterre, USA. Au Rainbow Café, la serveuse s’appelle Maud Chadwick. Le soir, sur la jetée, elle bavarde volontiers avec le shérif. Que se passe-t-il dans ces réceptions, sur l’autre rive du lac, qui, en période estivale, réunissent des beautiful people et des marginaux ? En l’espace de cinq ans, quatre meurtres ont été commis. Des meurtres dont les victimes sont toutes des femmes, toutes mutilées… Persuadé que l’homme qu’on a expédié en prison n’est pas le tueur en série, le shérif continue d’enquêter…
Maud peut-elle l’aider ?
Que sait-elle, au juste… ?

Née à Pittsburg “entre les deux guerres”, de parents juristes et patron d’hôtel, Martha Grimes a passé une bonne partie de son enfance dans un vieil hôtel d’été de Garrett County, dans le Maryland. Après des études à l’Université de Maryland, elle s’est inscrite à l’Université d’Iowa pour obtenir une licence de philosophie et suivre des cours de création littéraire. Martha Grimes enseignait l’anglais à Montgomery College de Takoma Park (Maryland) lorsqu’elle a publié, en 1981, son premier roman The Man with the Load of Mischief. D’autres oeuvres vont suivre qui vont l’imposer comme l’un des meilleurs auteurs de romans policiers actuels : de The Anodyne Necklace, son troisième roman, qui obtiendra le Nero Wolf Award du meilleur roman policier de l’année 1983, à The Old Silent, son dixième, qui restera huit semaines sur la liste des best-sellers du New York Times. Divorcée, mère d’un fils qui travaille dans l’édition, Martha Grimes vit actuellement à Washington et effectue de fréquents séjours en Angleterre. On l’a découverte en France avec Le Vilain Petit Canard, L’Auberge de Jérusalem, Le Fantôme de la lande, Le Crime de Mayfair, etc. (Source : France Loisirs)



Ce roman est étrangement classé dans la catégorie “Policer”. Car d’enquête policière, il n’y en a pas. C’est une succession de portraits psychologiques de personnages, certes assez approfondis mais aussi peu attachants les uns que les autres.

L’histoire est ennuyeuse. L’action absente. Le rythme extrêmement lent. Un roman presque soporifique… Peut-être suis-je mal tombé avec ce roman qui n’appartient pas à sa principale et plus connue série de livres, qui met en scène son commissaire Richard Jury de Scotland Yard ?

Note : 2,5/5