Le Voyage d’Anna Blume (Paul AUSTER)

Mercredi 4 avril 2007
Surnommé "Le plus français des écrivains américains", Paul Auster a pour thème de prédilection la solitude, le doute et l'art. Ses livres décrivent les contradictions d'une société américaine en perpétuelle mutation.

Le Voyage d'Anna BlumeRésumé : Une ville au bout du monde, cernée de murs, livrée à la désagrégation, dont les habitants tâchent de subsister en fouillant dans les détritus. De ce "pays des choses dernières", comme l'appelle le titre original du roman, la jeune Anna Blume écrit à un ami d'enfance. Venue à la recherche de son frère disparu, elle raconte ses errances dans les rues éventrées, sa lutte contre le froid, les prédations, le désespoir.

Le romancier de L'Invention de la solitude et de la Trilogie new-yorkaise nous entraîne ici dans un de ces univers, à mi-chemin du réel et du symbolique, dont il a le secret. Sur les pas d'Anna Blume et de quelques autres, résolus comme elle à ne pas s'anéantir dans l'abjection et la violence, nous traversons une fin du monde qui ressemble par bien des traits à notre monde. Avec eux, aux dernières pages du livre, nous serons conviés à rêver d'un autre départ, vers d'autres contrées… (Source : Le Livre de Poche)



Le Voyage d'Anna Blume est un roman onirique. Il se présente sous la forme d'une longue lettre écrite par Anna Blume, on ne sait pas bien pour qui, ni comment elle a été récupérée. Dans cette lettre y est décrite une cité imaginaire post-apocalyptique qui disparaît peu à peu. Anna est à la recherche de son frère qui a disparu et n'a d'autre choix que d'affronter ce monde misérable de façon courageuse. Ce sont ses errances dans ce monde à la dérive qui forment la trame du roman.

Au premier abord, Le Voyage d'Anna Blume paraît surréaliste, la lecture est très dérangeante. On se retrouve dans une ambiance véritablement kafkaïenne. La plupart des propos tenus par Anna, si on les prend au pied de la lettre, sont complètements délirants. Finalement, c'est entre les lignes qu'on voit peu à peu apparaître une œuvre stupéfiante de profondeur et de subtilité sur notre monde bien réel lui, une critique acide d'une société où la consommation nous rend tous fébriles.

Ce livre est un cri à la fois de détresse et d'espoir, un appel a l'aide d'un monde qui se meurt et nous apparaît plus réel que la réalité. Il s'agit d'un véritable plongeon dans un monde fermé où chacun cherche à survivre sinon à mourir dignement. Un voyage au bout de la misère, disons même vers le désespoir. Et pourtant il reste la lumière des hommes. Paul Auster crée avec talent un univers un peu morbide mais fascinant.

Un livre un peu déprimant mais, ô combien, magnifique et profondément marquant ! A conseiller.

   Note : 4/5