Dimanche 21 juin 2009
La femme pressée est un roman d’amour et d’aventure, dans la fureur des années trente.

La femme presséeRésumé : Spécialiste international des questions fiancières, Paul-Loup Sulitzer est aussi un romancier mondialement connu. Avec ses précédents romans (Money, Le Roi Vert, Popov, Hannah, l’Impératrice), il est devenu le champion des best-sellers. Ses romans sont diffusés dans 40 pays.

ELLE, c’est KATE KILLINGER. Indépendante, belle, passionnée, elle mène sa vie à toute allure, sans faiblir.
Fille unique d’un magnat de la presse new-yorkaise, elle se lance dans le journalisme et se bat seule, dans l’Amérique des années trente, pour créer son propre quotidien.

LUI, c’est H.-H. ROURKE, spectateur inlassable de son époque, héritier de la tradition des grands reporters chasseurs de scoop. Au risque de sa vie, il promène sa rage de voir et de comprendre dans un monde en plein bouleversement. Dans son sillage, nous découvrons la montée du nazisme en Allemagne, les violences du Mexique, l’éveil de la Chine et le règne des gangs et de la prohibition en Amérique.

EUX, que tout oppose et que tout unit, vont vivre, dans le tumulte et le déchirement, un amour passionné mais peut-être impossible…

LA FEMME PRESSEE:
Un grand roman d’amour et d’aventure,
dans la fureur des années trante.

LA FEMME PRESSEE:
Une sage peuplée de personnages inoubliables,
signée PAUL-LOUP SULITZER.
(Source : France Loisirs)



L’auteur nous plonge dans les années 20 à travers l’histoire de deux êtres hors du commun : H.-H. Rourke et Kate.
Le premier est journaliste et va nous couvrir les grands évènements de ce monde : Paris, New York, Pékin,… Il parcourt le monde et assiste aux conflits les plus noires et sanglants avec un incroyable détachement et le même regard cynique. Son histoire d’amour avec Kate, une vraie femme moderne, dont le rêve est de créer son propre journal, est forte, passionnée. Ses deux êtres se ressemblent, et c’est pourquoi ils ne peuvent pas vivre ensemble.

La femme pressée est un roman époustouflant, dur, magnifique. Les personnages sont attachants et l’intrigue prenante. Les évènements historiques sont relatés avec détail et toujours sous l’angle humain.

L’histoire se poursuit avec un deuxième tome intitulé Kate.

Note : 3,5/5

Jeudi 18 janvier 2007
Après “Money” et “Cash !”, tous des best-sellers internationaux, Le Roi vert est le troisième “western économique” de Paul-Loup Sulitzer.

Quatrième de couverture : Grand “western” financier, roman d’aventures et d’amour, le Roi vert est aussi le récit d’une passionnante aventure humaine.

Dans une fosse à Mauthausen, au milieu des cadavres, on découvre un homme… vivant. Il a dix-sept ans, les yeux gris, son nom est Reb Michael Klimrod. Ainsi commence l’épopée de celui qu’on appellera le Roi vert.

Terroriste en Israël, justicier à Buenos Aires, spéculateur génial… Son histoire est aussi celle d’un amour fou, d’une réussite financière exceptionnelle et d’un accord non moins exceptionnel avec la vie sauvage et la nature. Vert comme la forêt amazonienne, vert comme le dollar, Reb Michael Klimrod sera deux fois roi. Il va tisser un invraisemblable enchevêtrement de banques et de sociétés, près de deux mille, tout en restant invisible derrière ses “Chiens noirs” ou cachés par ceux qui achètent, vendent et brassent des milliards pour son compte, les “Hommes du Roi”.

Champion d’échecs qui jouerait cent parties à la fois, ce génie de la finance ne tient pas à l’argent mais à son idéal pour lequel il est prêt, d’un coup de poker, à remettre tout en jeu.

Expert économique mondialement connu et champion des best-sellers, Paul-Loup Sulitzer a créé un genre nouveau, le roman de l’argent avec Money, Cash, Fortune. On l’a surnommé “l’Alexandre Dumas de l’an 2000”. Le Roi vert est une preuve de plus de son immense talent. (Source : SUCCES DU LIVRE)



Ce livre est prenant dès les premières pages et riche en rebondissements. Il possède des développements très intéressants. Le lecteur est habilement entraîné dans les milieux de la finance, du pouvoir et de l’économie mondiale avec ses enjeux et ses méthodes.

Mais ce roman d’aventures et d’amour est aussi le récit d’une passionnante aventure humaine, d’un homme qui se bat pour son idéal. Une leçon d’humanité ? A conseiller.

Le Roi vert a été adapté en bande-dessinée dans un cycle de 5 albums.