Mardi 30 janvier 2007
Simone de Beauvoir est une philosophe et romancière française. Elle a partagé la vie et les idées du philosophe Jean-Paul Sartre et s'est attachée au combat pour la condition des femmes ("Le deuxième sexe").

Les belles imagesRésumé : "Non" ; elle a crié tout haut. Pas Catherine. Je ne permettrai pas qu'on lui fasse ce qu'on m'a fait. Qu'a-t-on fait de moi ? Cette femme qui n'aime personne, insensible aux beautés du monde, incapable même de pleurer, cette femme que je vomis. Catherine : au contraire lui ouvrir les yeux tout de suite et peut-être un rayon de lumière filtrera jusqu'à elle, peut-être elle s'en sortira… De quoi ? De cette nuit. De l'ignorance, de l'indifférence. (Source : GALLIMARD)

"La réussite est complète. On est accroché dès la dixième ou quinzième page, et on ne lâche plus ce livre avant d'en avoir terminé la lecture." Jacques Brenner



Dans son roman, Simone de Beauvoir met en scène des personnages féminins qui sont des femmes brisées et malheureuses. Elle décrit admirablement la condition féminine, telle qu'elle la perçoit, la sent.

Laurence, l'héroïne, découvre l'étouffant milieu dans lequel elle vit ; celui d'une petite bourgeoisie bien-pensante. Elle va se rendre compte de la déshumanisation que son éducation lui a imposé, qu'elle a imposé à tous ceux qu'elle côtoie. Laurence vomit son entourage qui ne la comprend pas et qui joue au jeu de l'altruisme en se fondant dans une hypocrisie profonde.

Simone de Beauvoir décrit aussi avec justesse les relations entre les gens, de l'image que l'on donne (ou que l'on veut donner) de soi à la société. En fait, la plupart des personnages du livre sont très hypocrites, ils veulent être quelqu'un qu'ils ne sont pas en réalité ; ils veulent refléter une belle image sur le miroir des autres.

Ce roman nous ouvre un peu plus les yeux sur les images fabriquées qui composent notre société : des images qu'on veut laisser paraître de soi et qui sont interprétées différemment par les autres, des images médiatiques, des images publicitaires qui savent vendre en enjolivant la réalité, des images culturelles, des clichés touristiques…

Ce livre, écrit dans ce style ironique, est aussi une remarquable critique des années soixante. Simone de Beauvoir montre tout simplement le désir d'immuabilité du monde. Mais sa théorie reste d'ailleurs applicable à n'importe quelle époque. Nous nous sentons aujourd'hui supérieurs aux gens des temps passés, nous les considérons naïfs et fats. Mais au fond, nous sommes restés les mêmes. Nous aussi, nous voulons coloniser Mars en 2019 ; et que penseront les gens de nous à ce moment-là ? Tout comme nous le faisons maintenant avec les rêves d'antan, ils se moqueront de nos rêves d'aujourd'hui.

Au final, ce captivant roman reste d'actualité et nous fait réfléchir sur la société, la condition de la de la femme, nos comportements et nos relations avec les autres ! Une excellente critique de notre société d'images et d'apparence.
 
Note : 4/5