Jeudi 18 février 2010
Les zinzins d’Olive Oued est le dixième livre des Annales du Disque-monde de l’écrivain anglais Terry Pratchett.

Les zinzins d'Olive OuedTitre original : Moving Pictures

Résumé : Dément, incontrôlable, inimitable : Terry Pratchett est LA superstar des romans délirants !

Il ne se passe pas de jours sur le Disque-Monde sans que de terrifiantes découvertes soient faites. Cette fois-ci, c’est Ankh Morpok, l’alchimiste, qui a percé le secret de la magie des images animées : une boite appelée caméra, dans laquelle on enferme six diablotins – deux qui regardent par le trou à l’avant de la boîte et peignent les images de ce qu’ils voient sur une membrane transparente, et quatre qui soufflent dessus pour sécher la peinture… Facile et simple, maintenant que c’est inventé, on va pouvoir enfin s’amuser…

Aussitôt, une activité fébrile s’empare d’une petite colline déserte et tranquille au bord de l’océan : Olive Oued ! Mais à jouer ainsi avec réalité et illusion, ne risque-t-on pas de provoquer une catastrophe d’ampleur galactique ? (Source : Pocket)

Vendredi 21 juillet 2006
Sourcellerie est le cinquième livre des Annales du Disque-monde de l'écrivain anglais Terry Pratchett. L'oeuvre originale fut publiée en 1988 sous le titre Sourcery.

SourcellerieRésumé : La magie, c'est de la bouillie pour les chats. Car voici la sourcellerie, la puissance thaumaturgique de l'Aube des Temps. Elle pénètre le Disque-Monde par l'entremise du huitième fils d'un mage (défroqué, oui !). Disons-le tout net : casse-cou. Une fois de plus, faudra-t-il compter sur l'ineffable Rincevent pour sauver les meubles ? Il est vrai que l'homme a plus d'un tour dans son sac percé. Il dispose aussi d'une équipe de choc, où vous retrouverez le mystérieux et pusillanime Bagage – tellement humain ! – et le subtil bibliothécaire de l'université des mages – tellement simiesque ! Avec, pour la première fois dans un livre, Nijel le Destructeur, jeune héros par correspondance, et Conina, la fille du plus célèbre Barbare, par qui tombent les coeurs et les coups. Prime exotique : un séjour inoubliable dans la cité d'Al Khali, sous la houlette du Sériph Créosote.


L'intrigue de ce cinquième volume n'a absolument rien de palpitant. Le texte est en effet émaillé de longueurs rendant la lecture quelque peu fastidieuse. Mais heureusement l'écriture irrésistible de Pratchett compense largement la faiblesse scénaristique : les bons mots et les pieds de nez irrévérencieux sont omniprésents, chaque ligne ou presque est un régal d'humour et d'intelligence. Sans doute pas un des meilleurs tomes du cycle au final mais vous auriez tort de passer à côté.

Dimanche 29 janvier 2006
Au guêt ! est le huitième livre des Annales du Disque-monde de l'écrivain anglais Terry Pratchett. L'œuvre originale fut publiée sous le titre Guards! Guards!.

Au guêt !Résumé : Une société secrète d'encagoulés complote pour renverser le seigneur Vétérini, Patricien d'Ankh-Morpork, et lui substituer un roi.
C'est sans compter avec le guet municipal et son équipe de fins limiers.
Une affaire à la mesure du capitaine Vimaire – s'il boit, c'est pour oublier les laideurs de la vie – et de ses brillants adjoints. ("Tous pour un !")
Et lorsqu'on retrouve au petit jour dans les rues les corps de citoyens transformés en biscuits calcinés, l'enquête s'oriente résolument vers un dragon de vingt-mètres qui crache le feu ; on aurait quelques questions à lui poser.
Mais peut-être la collaboration du bibliothècaire de l'Université ne sera-t-elle pas inutile : n'arbore-t-il pas aussi une plaque de la DST (Défense simienne du territoire) ?


Mélangez une pincée de Blues Brothers, un soupçon de Tex Avery, un bon morceau de Tolkien et vous devriez obtenir le huitième tome de cette immense saga "Les Annales du Disque Monde".
C'est tout simplement hilarant ! Ce n'est pas le genre de livre à lire dans un lieu public si on tient à rester discret, car les nombreux éclats de rire que provoque ce livre auront vite fait d'attirer l'attention sur vous.
Une mention spéciale au traducteur (Patrick Couton), qui a su rendre l'efficacité de toute une série de jeux de mot dont l'interprétation, depuis l'anglais, n'a sans doute pas été une mince affaire ! Un exemple, pour le plaisir : lorsque le Guet voit son QG détruit par le fameux dragon, il est obligé de s'installer dans un local fourni par une riche mécène et qui se trouve être l'ancienne Maison des Orfèvres. Le groupe se surnomme donc, dorénavant… Guêt des Orfèvres, bien sûr. Fallait le trouver, ça !
Ce livre est un véritable remède contre la morosité.